Bienvenue, Visiteur: Créer un compte / SE CONNECTER! / Tendance / Récent / Nouveau
Date: Mercredi, 24 Juillet 2024 à 0:43 / Besoin d'aide

L'Ex-Dg De l'Agence De Gestion Foncière Condamné À 3 Ans Et Une Peine d'Amende - Faits Divers - Ivoireland

Forum Ivoireland / Faits Divers / L'Ex-Dg De l'Agence De Gestion Foncière Condamné À 3 Ans Et Une Peine d'Amende (29 Vues)

Trafic De Cocaïne: Mera Condamné À 10 Ans De Prison Et 60Milliards FCFA d'Amende / Port-Bouët: Il Est Condamné À 4 Mois De Prison Pour Escroquerie Envers Sa Femme / Trafic De Drogue: 13 Accusés, Dont 2 Autorités De Haut Rang, Condamnés À 10 Ans (2) (3) (4)

(1) Répondre (Descendre)

RomeoIvoire RomeoIvoire le 27 mai à 21:19

Verdict rendu dans l'affaire de corruption à l'Agence de gestion foncière (Agef) : le tribunal a prononcé des condamnations et des amendes à l'encontre des accusés, mettant en lumière la nécessité de renforcer la transparence dans la gestion foncière en Côte d'Ivoire.

Des peines prononcées et des amendes infligées


Après plusieurs semaines de procès, le tribunal a rendu son verdict dans l'affaire de corruption impliquant le directeur général de l'Agence de gestion foncière (Agef), Lamine Coulibaly, et plusieurs de ses cadres. Selon le communiqué du procureur de la République, six prévenus ont été relaxés, mais Lamine Coulibaly et Ouattara Zawari Abdoulkarim ont été reconnus coupables de faux et usage de faux, d'escroquerie, d'enrichissement illicite et de blanchiment de capitaux.

Lamine Coulibaly a été condamné à une peine de 35 mois d'emprisonnement ferme et à une amende de 5 milliards de FCFA, tandis que Ouattara Zawari Abdoulkarim a écopé de la même peine d'emprisonnement et d'une amende de 3 milliards de FCFA. En outre, tous les biens meubles et immeubles des condamnés ont été confisqués au profit de l'État de Côte d'Ivoire et confiés à l'Agence de gestion et de recouvrement des avoirs criminels (Agrac) pour gestion.

Amendes infligées à l'Agef


Outre les condamnations individuelles, l'Agef a également été condamnée à une amende de 5 milliards de FCFA pour escroquerie et blanchiment de capitaux. De plus, l'Agence devra verser des dommages et intérêts aux différentes victimes de ses activités frauduleuses.

Cette affaire met en évidence la nécessité pressante de renforcer les contrôles et la transparence dans la gestion foncière en Côte d'Ivoire. Les actes de corruption et de malversation nuisent non seulement à la crédibilité des institutions, mais également à la confiance des citoyens dans le système foncier du pays. Face à de tels scandales, comment les autorités comptent-elles renforcer la lutte contre la corruption dans le secteur foncier en Côte d'Ivoire ?

(Commenter) (Signaler)

Image de Faits Divers. Verdict rendu dans l'affaire de corruption à l'Agence de gestion foncière (Agef) : le tribunal a prononcé des condamnations et des amendes à l'encontre des accusés, mettant en lumière la nécessité de renforcer la transparence dans la gestion foncière en Côte d'Ivoire. Des peines prononcées et des amendes infligées Après plusieurs semaines de procès, le tribunal a rendu son verdict dans l'affaire de corruption impliquant le directeur général de l'Agence de gestion foncière (Agef), Lamine Coulibaly, et plusieurs de ses cadres. Selon le communiqué du procureur de la République, six prévenus ont été relaxés, mais Lamine Coulibaly et Ouattara Zawari Abdoulkarim ont été reconnus coupables de faux et usage de faux, d'escroquerie, d'enrichissement illicite et de blanchiment de capitaux. Lamine Coulibaly a été condamné à une peine de 35 mois d'emprisonnement ferme et à une amende de 5 milliards de FCFA, tandis que Ouattara Zawari Abdoulkarim a écopé de la même peine d'emprisonnement et d'une amende de 3 milliards de FCFA. En outre, tous les biens meubles et immeubles des condamnés ont été confisqués au profit de l'État de Côte d'Ivoire et confiés à l'Agence de gestion et de recouvrement des avoirs criminels (Agrac) pour gestion. Amendes infligées à l'Agef Outre les condamnations individuelles, l'Agef a également été condamnée à une amende de 5 milliards de FCFA pour escroquerie et blanchiment de capitaux. De plus, l'Agence devra verser des dommages et intérêts aux différentes victimes de ses activités frauduleuses. Cette affaire met en évidence la nécessité pressante de renforcer les contrôles et la transparence dans la gestion foncière en Côte d'Ivoire. Les actes de corruption et de malversation nuisent non seulement à la crédibilité des institutions, mais également à la confiance des citoyens dans le système foncier du pays. Face à de tels scandales, comment les autorités comptent-elles renforcer la lutte contre la corruption dans le secteur foncier en Côte d'Ivoire ?

(1) Répondre

Miracle En Côte d’Ivoire: Un Enfant De 2 Ans Sauvé d'Un Puits À Divo / 707 Ans De Prison Pour Un Baby-Sitter Pour Agressions Sexuelles Sur 16 Garçons / Un Adolescente De 15 Ans Retrouvée Morte À Bouaké

(Remonter)

Ivoireland - Copyright © 2012 - 2024 Tous droits réservés.
Avertissement: Chaque membre est responsable de tout ce qu'il/elle poste ou télécharge sur Ivoireland.