Bienvenue, Visiteur: Créer un compte / SE CONNECTER! / Tendance / Récent / Nouveau
Date: Jeudi, 18 Juillet 2024 à 09:08 / Besoin d'aide

Sassandra: Huit Ans De Prison Pour Un Pêcheur Détenteur Illégal De Drogues - Faits Divers - Ivoireland

Forum Ivoireland / Faits Divers / Sassandra: Huit Ans De Prison Pour Un Pêcheur Détenteur Illégal De Drogues (29 Vues)

Trafic De Cocaïne: Mera Condamné À 10 Ans De Prison Et 60Milliards FCFA d'Amende / 707 Ans De Prison Pour Un Baby-Sitter Pour Agressions Sexuelles Sur 16 Garçons / L'Ex-Dg De l'Agence De Gestion Foncière Condamné À 3 Ans Et Une Peine d'Amende (2) (3) (4)

(1) Répondre (Descendre)

RomeoIvoire RomeoIvoire le 11 juin à 19:41

Le jeudi 6 juin 2024, la section du tribunal de Sassandra a rendu un verdict sévère à l'encontre de Z.G., un pêcheur de 30 ans. Interpellé en possession de substances illicites, il a été condamné à huit ans de prison ferme. Cette affaire met en lumière la lutte continue contre le trafic de drogue en Côte d'Ivoire, ainsi que les défis rencontrés par certaines professions exposées à des conditions de travail extrêmes.

Arrestation et Course-Poursuite


Z.G. a été appréhendé en possession de dix petites boules de cannabis et dix sachets de cocaïne. Lorsque les agents de la Police ont tenté de l'arrêter dans le quartier des pêcheurs à Sassandra, l'homme a pris la fuite, déclenchant une course-poursuite dans les rues étroites et animées de ce quartier. Malgré sa tentative désespérée de s'échapper, il a été rapidement rattrapé et maîtrisé par les forces de l'ordre après une brève résistance.

Lors de son audience, Z.G. a expliqué les circonstances qui l'ont conduit à posséder ces substances. "Je suis pêcheur et nous parcourons de longues distances en mer, souvent sous des conditions climatiques extrêmes," a-t-il déclaré. Selon lui, la drogue était destinée à lui et à ses collègues pour les aider à supporter le froid intense qu'ils affrontent en haute mer. "Un proche nous a conseillé d'utiliser quelque chose pour calmer et réduire la sensation de froid. C'est pourquoi j'ai acheté cette drogue," a-t-il ajouté, tentant de justifier son acte.

Le récit de Z.G. dévoile un aspect souvent négligé des conditions de travail des pêcheurs en Côte d'Ivoire. Exposés à des températures basses et à des conditions difficiles, certains se tournent vers des solutions illégales pour améliorer leur confort et leur endurance. Bien que cette pratique soit illégale et dangereuse, elle souligne les défis auxquels ces travailleurs sont confrontés et la nécessité de solutions plus sûres et légales pour améliorer leurs conditions de vie et de travail.

Après avoir écouté les arguments de la défense et de l'accusation, le tribunal a rendu son verdict. Z.G. a été condamné à huit ans de prison ferme pour détention illégale de drogues et résistance à l'autorité policière. En outre, il devra payer une amende de 5 000 000 de Francs CFA à l'État de Côte d'Ivoire. Cette décision s'inscrit dans le cadre de la loi N°2022-407 du 13 juin 2022, visant à lutter contre le trafic et l'utilisation illégale de substances psychotropes et de stupéfiants.

Réactions et Implications


Cette condamnation a suscité des réactions diverses au sein de la communauté locale. Certains voient en cette peine un message fort de la part des autorités visant à décourager le trafic de drogue, tandis que d'autres s'inquiètent des conséquences pour les familles des travailleurs condamnés. "C'est une peine sévère, mais nécessaire pour montrer que la loi s'applique à tous, sans exception," a commenté un représentant de la communauté locale.

Le cas de Z.G. s'inscrit dans un effort plus large des autorités ivoiriennes pour lutter contre le trafic de drogue. La loi N°2022-407 est l'un des outils utilisés pour intensifier cette lutte. Elle prévoit des sanctions sévères pour les infractions liées aux stupéfiants, afin de dissuader la consommation et le commerce illégal de ces substances. "Nous devons protéger notre société et nos jeunes de l'influence destructrice des drogues," a déclaré un responsable de la lutte antidrogue.

Parallèlement à la répression des activités illégales, cette affaire met en lumière les conditions de travail difficiles des pêcheurs. Il est crucial que des mesures soient prises pour améliorer leur bien-être, réduire les risques sanitaires et fournir des alternatives légales et sûres pour faire face aux défis climatiques. Les autorités et les organisations non gouvernementales sont appelées à collaborer pour trouver des solutions durables.

Le jugement rendu à Sassandra contre Z.G. est un rappel de l'engagement des autorités ivoiriennes à lutter contre le trafic de drogue, tout en soulignant les réalités difficiles des travailleurs dans certains secteurs. Alors que le pays continue de naviguer entre répression et soutien, une question demeure : comment équilibrer la lutte contre le crime et l'amélioration des conditions de travail pour prévenir de telles situations à l'avenir ?

Dans ce contexte de lutte contre le trafic de drogue et de conditions de travail difficiles pour les pêcheurs, quelles mesures supplémentaires pourraient être mises en place pour protéger et soutenir ces travailleurs tout en continuant à combattre le trafic de drogues de manière efficace et humaine ?

(Commenter) (Signaler)

Image de Faits Divers. Le jeudi 6 juin 2024, la section du tribunal de Sassandra a rendu un verdict sévère à l'encontre de Z.G., un pêcheur de 30 ans. Interpellé en possession de substances illicites, il a été condamné à huit ans de prison ferme. Cette affaire met en lumière la lutte continue contre le trafic de drogue en Côte d'Ivoire, ainsi que les défis rencontrés par certaines professions exposées à des conditions de travail extrêmes. Arrestation et Course-Poursuite Z.G. a été appréhendé en possession de dix petites boules de cannabis et dix sachets de cocaïne. Lorsque les agents de la Police ont tenté de l'arrêter dans le quartier des pêcheurs à Sassandra, l'homme a pris la fuite, déclenchant une course-poursuite dans les rues étroites et animées de ce quartier. Malgré sa tentative désespérée de s'échapper, il a été rapidement rattrapé et maîtrisé par les forces de l'ordre après une brève résistance. Lors de son audience, Z.G. a expliqué les circonstances qui l'ont conduit à posséder ces substances. "Je suis pêcheur et nous parcourons de longues distances en mer, souvent sous des conditions climatiques extrêmes," a-t-il déclaré. Selon lui, la drogue était destinée à lui et à ses collègues pour les aider à supporter le froid intense qu'ils affrontent en haute mer. "Un proche nous a conseillé d'utiliser quelque chose pour calmer et réduire la sensation de froid. C'est pourquoi j'ai acheté cette drogue," a-t-il ajouté, tentant de justifier son acte. Le récit de Z.G. dévoile un aspect souvent négligé des conditions de travail des pêcheurs en Côte d'Ivoire. Exposés à des températures basses et à des conditions difficiles, certains se tournent vers des solutions illégales pour améliorer leur confort et leur endurance. Bien que cette pratique soit illégale et dangereuse, elle souligne les défis auxquels ces travailleurs sont confrontés et la nécessité de solutions plus sûres et légales pour améliorer leurs conditions de vie et de travail. Après avoir écouté les arguments de la défense et de l'accusation, le tribunal a rendu son verdict. Z.G. a été condamné à huit ans de prison ferme pour détention illégale de drogues et résistance à l'autorité policière. En outre, il devra payer une amende de 5 000 000 de Francs CFA à l'État de Côte d'Ivoire. Cette décision s'inscrit dans le cadre de la loi N°2022-407 du 13 juin 2022, visant à lutter contre le trafic et l'utilisation illégale de substances psychotropes et de stupéfiants. Réactions et Implications Cette condamnation a suscité des réactions diverses au sein de la communauté locale. Certains voient en cette peine un message fort de la part des autorités visant à décourager le trafic de drogue, tandis que d'autres s'inquiètent des conséquences pour les familles des travailleurs condamnés. "C'est une peine sévère, mais nécessaire pour montrer que la loi s'applique à tous, sans exception," a commenté un représentant de la communauté locale. Le cas de Z.G. s'inscrit dans un effort plus large des autorités ivoiriennes pour lutter contre le trafic de drogue. La loi N°2022-407 est l'un des outils utilisés pour intensifier cette lutte. Elle prévoit des sanctions sévères pour les infractions liées aux stupéfiants, afin de dissuader la consommation et le commerce illégal de ces substances. "Nous devons protéger notre société et nos jeunes de l'influence destructrice des drogues," a déclaré un responsable de la lutte antidrogue. Parallèlement à la répression des activités illégales, cette affaire met en lumière les conditions de travail difficiles des pêcheurs. Il est crucial que des mesures soient prises pour améliorer leur bien-être, réduire les risques sanitaires et fournir des alternatives légales et sûres pour faire face aux défis climatiques. Les autorités et les organisations non gouvernementales sont appelées à collaborer pour trouver des solutions durables. Le jugement rendu à Sassandra contre Z.G. est un rappel de l'engagement des autorités ivoiriennes à lutter contre le trafic de drogue, tout en soulignant les réalités difficiles des travailleurs dans certains secteurs. Alors que le pays continue de naviguer entre répression et soutien, une question demeure : comment équilibrer la lutte contre le crime et l'amélioration des conditions de travail pour prévenir de telles situations à l'avenir ? Dans ce contexte de lutte contre le trafic de drogue et de conditions de travail difficiles pour les pêcheurs, quelles mesures supplémentaires pourraient être mises en place pour protéger et soutenir ces travailleurs tout en continuant à combattre le trafic de drogues de manière efficace et humaine ?

(1) Répondre

Port-Bouët: Il Est Condamné À 4 Mois De Prison Pour Escroquerie Envers Sa Femme / Trafic De Drogue: 13 Accusés, Dont 2 Autorités De Haut Rang, Condamnés À 10 Ans / Miracle En Côte d’Ivoire: Un Enfant De 2 Ans Sauvé d'Un Puits À Divo

(Remonter)

Ivoireland - Copyright © 2012 - 2024 Tous droits réservés.
Avertissement: Chaque membre est responsable de tout ce qu'il/elle poste ou télécharge sur Ivoireland.