Bienvenue, Visiteur: Créer un compte / SE CONNECTER! / Tendance / Récent / Nouveau
Date: Jeudi, 18 Juillet 2024 à 04:21 / Besoin d'aide

Festival Asha 3: Célébration De l'Éducation Agricole Des Femmes Rurales - Culture - Ivoireland

Forum Ivoireland / Culture / Festival Asha 3: Célébration De l'Éducation Agricole Des Femmes Rurales (40 Vues)

L'UE Honore Les Talents De La 7E Édition Du Festival Cocobulles En Dessin Et Bd / Festival Paquinou 2024: Une Fin Spectaculaire À l'Ivoire Golf Club / 4E Édition Du Gbagbadhê Festival 2024: Ziéga, La Promotrice, Révèle Les Détails (2)

(1) Répondre (Descendre)

RomeoIvoire RomeoIvoire le 20 avril à 07:42

Le village de Djangobo, niché dans la sous-préfecture de Yakassé-Attobrou, a brillé de mille feux le 13 avril 2024 lors du lancement tant attendu de la 3ème édition du Festival Asha. Sous le patronage éclairé d'Anne-Marie Armelle Yougoné Lou Yona, épouse Zoro, ancien sous-préfet de Yakassé-Attobrou et conseillère technique au Cabinet de la présidente du Sénat, cet événement, orchestré par la Fondation Asha, promet de marquer les esprits du 16 au 18 mai 2024 autour d'un thème central : « Investir dans l’éducation agricole des femmes rurales pour un avenir durable ».

L'engagement envers l'autonomisation féminine


Au cœur de cette célébration réside un objectif primordial : mettre en avant le rôle vital des femmes rurales dans le développement durable, notamment dans le domaine crucial de l'agriculture. Le Général Colbert, président de la Fondation Asha, insiste sur l'impératif de lever les barrières entravant le potentiel des femmes rurales. Pour lui, offrir des opportunités d'éducation et de formation à ces femmes, véritables actrices du changement dans leurs communautés, est une priorité absolue.

La cérémonie de lancement a été honorée par la présence de nombreuses personnalités de marque, telles que Gisèle Yapi, 3ème adjointe au maire de Yakassé-Attobrou, représentant le maire, et Patricia Ahou Kouassi, épouse Bomisso, secrétaire de préfecture et préfet par intérim de Yakassé-Attobrou. Tous ont salué l'initiative de la Fondation Asha et ont exprimé leur engagement indéfectible envers la promotion et l'autonomisation des femmes rurales, véritables piliers de la société.

Un appel à l'action et à l'implication


Dans un discours vibrant d'émotion, la marraine de cette édition, Anne-Marie Armelle Yougoné Lou Yona, a exprimé sa reconnaissance envers les organisateurs pour lui avoir confié ce rôle prestigieux. Forte de son expérience en tant qu'ancienne sous-préfète, elle a partagé ses efforts pour encourager les femmes à revenir à la terre, notamment en les regroupant en coopératives. Son message est clair : les femmes rurales doivent saisir les opportunités offertes par la Fondation Asha et s'engager pleinement dans le développement agricole de leur région.

Au-delà des discours inspirants, le Festival Asha 2024 se veut être un véritable catalyseur de changement. Il proposera une multitude d'activités visant à renforcer l'autonomie des femmes rurales, notamment des programmes d'alphabétisation fonctionnelle numérique, des financements pour des activités génératrices de revenus, ainsi que des initiatives pour améliorer l'accès aux soins de santé. Ces actions concrètes représentent les premiers pas vers une réelle autonomisation des femmes rurales et la construction d'un avenir durable pour toutes les communautés.

Alors que la 3ème édition du Festival Asha se profile à l'horizon, une question fondamentale se pose : comment garantir une participation équitable des femmes rurales dans les processus de développement et comment pérenniser les actions entreprises pour assurer un avenir radieux à ces actrices essentielles du progrès ?

(Commenter) (Signaler)

Image de Culture. Le village de Djangobo, niché dans la sous-préfecture de Yakassé-Attobrou, a brillé de mille feux le 13 avril 2024 lors du lancement tant attendu de la 3ème édition du Festival Asha. Sous le patronage éclairé d'Anne-Marie Armelle Yougoné Lou Yona, épouse Zoro, ancien sous-préfet de Yakassé-Attobrou et conseillère technique au Cabinet de la présidente du Sénat, cet événement, orchestré par la Fondation Asha, promet de marquer les esprits du 16 au 18 mai 2024 autour d'un thème central : « Investir dans l’éducation agricole des femmes rurales pour un avenir durable ». L'engagement envers l'autonomisation féminine Au cœur de cette célébration réside un objectif primordial : mettre en avant le rôle vital des femmes rurales dans le développement durable, notamment dans le domaine crucial de l'agriculture. Le Général Colbert, président de la Fondation Asha, insiste sur l'impératif de lever les barrières entravant le potentiel des femmes rurales. Pour lui, offrir des opportunités d'éducation et de formation à ces femmes, véritables actrices du changement dans leurs communautés, est une priorité absolue. La cérémonie de lancement a été honorée par la présence de nombreuses personnalités de marque, telles que Gisèle Yapi, 3ème adjointe au maire de Yakassé-Attobrou, représentant le maire, et Patricia Ahou Kouassi, épouse Bomisso, secrétaire de préfecture et préfet par intérim de Yakassé-Attobrou. Tous ont salué l'initiative de la Fondation Asha et ont exprimé leur engagement indéfectible envers la promotion et l'autonomisation des femmes rurales, véritables piliers de la société. Un appel à l'action et à l'implication Dans un discours vibrant d'émotion, la marraine de cette édition, Anne-Marie Armelle Yougoné Lou Yona, a exprimé sa reconnaissance envers les organisateurs pour lui avoir confié ce rôle prestigieux. Forte de son expérience en tant qu'ancienne sous-préfète, elle a partagé ses efforts pour encourager les femmes à revenir à la terre, notamment en les regroupant en coopératives. Son message est clair : les femmes rurales doivent saisir les opportunités offertes par la Fondation Asha et s'engager pleinement dans le développement agricole de leur région. Au-delà des discours inspirants, le Festival Asha 2024 se veut être un véritable catalyseur de changement. Il proposera une multitude d'activités visant à renforcer l'autonomie des femmes rurales, notamment des programmes d'alphabétisation fonctionnelle numérique, des financements pour des activités génératrices de revenus, ainsi que des initiatives pour améliorer l'accès aux soins de santé. Ces actions concrètes représentent les premiers pas vers une réelle autonomisation des femmes rurales et la construction d'un avenir durable pour toutes les communautés. Alors que la 3ème édition du Festival Asha se profile à l'horizon, une question fondamentale se pose : comment garantir une participation équitable des femmes rurales dans les processus de développement et comment pérenniser les actions entreprises pour assurer un avenir radieux à ces actrices essentielles du progrès ?

(1) Répondre

Week-End Pascal: Cap Sur Le Festival Mêlê Engaye Zo, À Assinie-France / Festival Des Arts Et Traditions Akan: Retour Sur Ses Dates Clés De l'Évènement / Pascale Ziéga Dévoile Les Temps Forts Du Gbagbadhê Festival 2024

(Remonter)

Ivoireland - Copyright © 2012 - 2024 Tous droits réservés.
Avertissement: Chaque membre est responsable de tout ce qu'il/elle poste ou télécharge sur Ivoireland.