Bienvenue, Visiteur: Créer un compte / SE CONNECTER! / Tendance / Récent / Nouveau
Date: Jeudi, 18 Juillet 2024 à 05:48 / Besoin d'aide

Exposition Dédiée À Monné Bou, Éminent Artiste-Plasticien Ivoirien - Culture - Ivoireland

Forum Ivoireland / Culture / Exposition Dédiée À Monné Bou, Éminent Artiste-Plasticien Ivoirien (39 Vues)

Festival Des Arts Et Traditions Akan: Retour Sur Ses Dates Clés De l'Évènement / Pascale Ziéga Dévoile Les Temps Forts Du Gbagbadhê Festival 2024 / Jean-Baptiste Djeka Kouadio Présente Les Principales Orientations Du Fata (2)

(1) Répondre (Descendre)

RomeoIvoire RomeoIvoire le 23 mars à 16:33

Au cœur de la Côte d'Ivoire, une figure emblématique de l'art contemporain, Monné Bou, est célébrée à travers une exposition d'envergure. À 80 ans, et avec plus de 50 ans de carrière artistique, Monné Bou incarne l'excellence et l'originalité dans le domaine de la peinture. Son travail novateur, marqué par une technique unique de peinture par jet, fascine et intrigue depuis des décennies.

L'Art du Jet : Une Technique Révolutionnaire


La singularité de Monné Bou réside dans sa méthode de création artistique. Chaque œuvre est le fruit d'une technique audacieuse et peu conventionnelle : la peinture par jet. Abandonnant toute esquisse préalable, Monné Bou se tient à distance de la toile et éclabousse celle-ci de peinture. Les projections aléatoires donnent naissance à des motifs étonnants, évoquant tantôt des formes d'enfants, tantôt des paysages saisissants. Cette approche, bien qu'insolite, confère à ses œuvres une profondeur et une émotion uniques.

Le parcours artistique de Monné Bou est jalonné d'explorations et d'expérimentations. Sa rencontre avec la technique du jet remonte à ses années d'études aux Beaux-Arts de Marseille, en France. C'est là qu'il a découvert les possibilités infinies de cette méthode, initialement utilisée avec de l'encre de Chine pour chasser les mauvais esprits. Depuis lors, Monné Bou n'a cessé d'affiner sa pratique et d'explorer de nouveaux horizons artistiques.

Une Exposition Rétrospective et Révélatrice


L'exposition en cours offre une rétrospective complète du travail de Monné Bou, mettant en lumière son évolution au fil des décennies. Christelle Mangoua, commissaire de l'exposition, souligne l'évolution de sa technique au fil du temps : « On s'est rendu compte qu’autour des années 1993, 1994, 1995, Monné Bou a changé un tout petit peu. Il a commencé à représenter les pagnes tissés. Plus on évoluait dans les années 2010 à 2020, on est allé un peu sur des lignes en fait, c'est des dessins, je pense qu'il les appelait l'écriture directe et c'est vraiment des dessins qu'il fait, mais très fins. »

Au-delà de ses œuvres, Monné Bou a laissé une empreinte indélébile sur la scène artistique ivoirienne en tant que professeur d'université. Nombreux sont les jeunes plasticiens qu'il a influencés, à l'instar d'Isidore Koffi. Ce dernier, surnommé le "tâchiste", s'inspire de la technique du jet initiée par Monné Bou pour créer des œuvres qui lui sont propres. « Le maître Monné Bou, dans la forme de l'œuvre, à une certaine distance, il y a une réalité que nous pouvons percevoir. Les amas de coloris, ce sont des points qui, à une certaine distance, vont construire une image, comme un mouvement. C'est pareil aussi dans mes créations, je tiens compte toujours de l'éloignement. Quand on est plus proche, on a l'impression d'être dans un chaos, mais à une certaine distance de l'œuvre, on voit une scène de vie. Voilà, donc, c'est à travers tous ces éléments graphiques, à travers la tâche, que j'ai retransmis cette vie. » témoigne-t-il.

Alors que l'exposition "Monné Bou : le mystère du jet, 50 ans après" bat son plein, une interrogation demeure : quel sera l'avenir de l'art contemporain en Côte d'Ivoire ? À l'heure où de jeunes talents émergent et où les frontières de l'expression artistique sont sans cesse repoussées, quelle place sera réservée aux pionniers tels que Monné Bou dans la narration de cette histoire en perpétuelle évolution ?

L'exposition dédiée à Monné Bou offre un voyage captivant à travers le monde fascinant de l'art contemporain ivoirien. Au-delà de l'admiration pour ses œuvres, cette rétrospective nous invite à réfléchir sur la nature de la créativité, sur l'héritage laissé par les maîtres et sur les défis à venir pour les générations futures d'artistes. En somme, elle célèbre un homme dont l'audace artistique a transcendé les frontières et dont l'influence continuera de se faire sentir bien au-delà de son temps.

(Commenter) (Signaler)

Image de Culture. Au cœur de la Côte d'Ivoire, une figure emblématique de l'art contemporain, Monné Bou, est célébrée à travers une exposition d'envergure. À 80 ans, et avec plus de 50 ans de carrière artistique, Monné Bou incarne l'excellence et l'originalité dans le domaine de la peinture. Son travail novateur, marqué par une technique unique de peinture par jet, fascine et intrigue depuis des décennies. L'Art du Jet : Une Technique Révolutionnaire La singularité de Monné Bou réside dans sa méthode de création artistique. Chaque œuvre est le fruit d'une technique audacieuse et peu conventionnelle : la peinture par jet. Abandonnant toute esquisse préalable, Monné Bou se tient à distance de la toile et éclabousse celle-ci de peinture. Les projections aléatoires donnent naissance à des motifs étonnants, évoquant tantôt des formes d'enfants, tantôt des paysages saisissants. Cette approche, bien qu'insolite, confère à ses œuvres une profondeur et une émotion uniques. Le parcours artistique de Monné Bou est jalonné d'explorations et d'expérimentations. Sa rencontre avec la technique du jet remonte à ses années d'études aux Beaux-Arts de Marseille, en France. C'est là qu'il a découvert les possibilités infinies de cette méthode, initialement utilisée avec de l'encre de Chine pour chasser les mauvais esprits. Depuis lors, Monné Bou n'a cessé d'affiner sa pratique et d'explorer de nouveaux horizons artistiques. Une Exposition Rétrospective et Révélatrice L'exposition en cours offre une rétrospective complète du travail de Monné Bou, mettant en lumière son évolution au fil des décennies. Christelle Mangoua, commissaire de l'exposition, souligne l'évolution de sa technique au fil du temps : « On s'est rendu compte qu’autour des années 1993, 1994, 1995, Monné Bou a changé un tout petit peu. Il a commencé à représenter les pagnes tissés. Plus on évoluait dans les années 2010 à 2020, on est allé un peu sur des lignes en fait, c'est des dessins, je pense qu'il les appelait l'écriture directe et c'est vraiment des dessins qu'il fait, mais très fins. » Au-delà de ses œuvres, Monné Bou a laissé une empreinte indélébile sur la scène artistique ivoirienne en tant que professeur d'université. Nombreux sont les jeunes plasticiens qu'il a influencés, à l'instar d'Isidore Koffi. Ce dernier, surnommé le "tâchiste", s'inspire de la technique du jet initiée par Monné Bou pour créer des œuvres qui lui sont propres. « Le maître Monné Bou, dans la forme de l'œuvre, à une certaine distance, il y a une réalité que nous pouvons percevoir. Les amas de coloris, ce sont des points qui, à une certaine distance, vont construire une image, comme un mouvement. C'est pareil aussi dans mes créations, je tiens compte toujours de l'éloignement. Quand on est plus proche, on a l'impression d'être dans un chaos, mais à une certaine distance de l'œuvre, on voit une scène de vie. Voilà, donc, c'est à travers tous ces éléments graphiques, à travers la tâche, que j'ai retransmis cette vie. » témoigne-t-il. Alors que l'exposition "Monné Bou : le mystère du jet, 50 ans après" bat son plein, une interrogation demeure : quel sera l'avenir de l'art contemporain en Côte d'Ivoire ? À l'heure où de jeunes talents émergent et où les frontières de l'expression artistique sont sans cesse repoussées, quelle place sera réservée aux pionniers tels que Monné Bou dans la narration de cette histoire en perpétuelle évolution ? L'exposition dédiée à Monné Bou offre un voyage captivant à travers le monde fascinant de l'art contemporain ivoirien. Au-delà de l'admiration pour ses œuvres, cette rétrospective nous invite à réfléchir sur la nature de la créativité, sur l'héritage laissé par les maîtres et sur les défis à venir pour les générations futures d'artistes. En somme, elle célèbre un homme dont l'audace artistique a transcendé les frontières et dont l'influence continuera de se faire sentir bien au-delà de son temps.

(1) Répondre

Akô Festival 2024: Un Rendez-Vous Culinaire Majeur À Agnibilékré Le 17 Mai / Côte d'Ivoire: Les Œuvres Artistiques Suscitent La Controverse En Ligne / La Ministre De La Culture Félicite Les Lauréats Du Prix "Alberto Cortina"

(Remonter)

Ivoireland - Copyright © 2012 - 2024 Tous droits réservés.
Avertissement: Chaque membre est responsable de tout ce qu'il/elle poste ou télécharge sur Ivoireland.