Bienvenue, Visiteur: Créer un compte / SE CONNECTER! / Tendance / Récent / Nouveau
Date: Mercredi, 24 Juillet 2024 à 0:55 / Besoin d'aide

Le Pccet Envoie 30 Jeunes Ivoiriens De La Filière Fruits Et Légumes En Stage - Agriculture - Ivoireland

Forum Ivoireland / Agriculture / Le Pccet Envoie 30 Jeunes Ivoiriens De La Filière Fruits Et Légumes En Stage (56 Vues)

Chaîne De Valeur Fruits Et Légumes: Le Pccet Va Former 30 Jeunes Ivoiriens / Filière Hévéa: Les Exportateurs Dénoncent Une Injustice Flagrante / Filière Café-Cacao En Côte d'Ivoire: La Suspensions Des Coopératives Expliquées (2) (3)

(1) Répondre (Descendre)

RomeoIvoire RomeoIvoire le 4 juin à 18:04

Dans le cadre de ses activités visant à renforcer les capacités des acteurs de la chaîne de valeur des fruits et légumes en Côte d'Ivoire, le Projet des Chaînes de Valeur Compétitives pour l'Emploi et la Transformation économique (PCCET) a initié un programme de formation destiné à 30 jeunes. Cet atelier, qui se déroule du 3 au 15 juin 2024 à Assinie, est animé par des experts de l'Université de Wageningen aux Pays-Bas. Au terme de cette formation, les participants effectueront un stage d'immersion dans ce pays réputé pour son excellence dans le domaine agricole.

Améliorer la qualité et la compétitivité


Lors de la cérémonie d'ouverture, Arthur Coulibaly, Coordonnateur du PCCET, a souligné les objectifs de cet atelier : "L'objectif c'est toujours l'amélioration constante et permanente des conditions de production qui vont conduire à l'amélioration de la qualité et de la compétitivité. Notre capacité à exporter toujours plus et aussi de générer des revenus pour les producteurs et les productrices et aussi de créer des emplois pour les jeunes et les femmes."

Cette formation s'inscrit dans la continuité des diagnostics menés par le PCCET auprès des acteurs ruraux. "Nous avons mené une grande activité de diagnostic. Il est ressorti des éléments que nous cherchons à corriger aujourd'hui", a expliqué M. Coulibaly, se félicitant du partenariat avec l'Université de Wageningen, reconnue pour son expertise dans le domaine de la formation agricole.

Chercheuse à l'Université de Wageningen et formatrice lors de cet atelier, Cornelia Klaver a indiqué que sa mission consistait à renforcer le savoir-faire et le savoir-être des 30 participants. "Cette formation s'articule au niveau des chaines de valeur agricoles. Le PCCET a voulu qu'on renforce les apprenants dans leurs capacités d'analyse des chaines de valeur et trouver des créneaux d'exportation et aussi des créneaux pour augmenter la valorisation des produits agricoles choisis", a-t-elle expliqué.

Renforcer les capacités d'analyse et d'exportation


Josiane Cloutier, également de l'Université hollandaise et spécialiste en technologie après-récolte, a précisé que les participants seront également formés sur les techniques pour une meilleure qualité de produit aux fins d'exportation. "Les participants vont voir ce qui peut être fait en technologie après-récolte pour augmenter leurs chances d'exportation", a-t-elle souligné.

Après cette session de formation en présentiel, une autre séance, cette fois en ligne, aura lieu en juillet prochain avant la troisième phase de cette initiative qui va consister en un voyage d'immersion aux Pays-Bas pour ces jeunes acteurs agricoles.

Cette formation s'inscrit dans une dynamique plus large visant à renforcer la compétitivité de la filière fruits et légumes en Côte d'Ivoire. Quels seront les impacts concrets de ce programme sur l'amélioration de la qualité et de la valorisation des produits agricoles ivoiriens sur les marchés internationaux ?

(Commenter) (Signaler)

Image de Agriculture. Dans le cadre de ses activités visant à renforcer les capacités des acteurs de la chaîne de valeur des fruits et légumes en Côte d'Ivoire, le Projet des Chaînes de Valeur Compétitives pour l'Emploi et la Transformation économique (PCCET) a initié un programme de formation destiné à 30 jeunes. Cet atelier, qui se déroule du 3 au 15 juin 2024 à Assinie, est animé par des experts de l'Université de Wageningen aux Pays-Bas. Au terme de cette formation, les participants effectueront un stage d'immersion dans ce pays réputé pour son excellence dans le domaine agricole. Améliorer la qualité et la compétitivité Lors de la cérémonie d'ouverture, Arthur Coulibaly, Coordonnateur du PCCET, a souligné les objectifs de cet atelier : "L'objectif c'est toujours l'amélioration constante et permanente des conditions de production qui vont conduire à l'amélioration de la qualité et de la compétitivité. Notre capacité à exporter toujours plus et aussi de générer des revenus pour les producteurs et les productrices et aussi de créer des emplois pour les jeunes et les femmes." Cette formation s'inscrit dans la continuité des diagnostics menés par le PCCET auprès des acteurs ruraux. "Nous avons mené une grande activité de diagnostic. Il est ressorti des éléments que nous cherchons à corriger aujourd'hui", a expliqué M. Coulibaly, se félicitant du partenariat avec l'Université de Wageningen, reconnue pour son expertise dans le domaine de la formation agricole. Chercheuse à l'Université de Wageningen et formatrice lors de cet atelier, Cornelia Klaver a indiqué que sa mission consistait à renforcer le savoir-faire et le savoir-être des 30 participants. "Cette formation s'articule au niveau des chaines de valeur agricoles. Le PCCET a voulu qu'on renforce les apprenants dans leurs capacités d'analyse des chaines de valeur et trouver des créneaux d'exportation et aussi des créneaux pour augmenter la valorisation des produits agricoles choisis", a-t-elle expliqué. Renforcer les capacités d'analyse et d'exportation Josiane Cloutier, également de l'Université hollandaise et spécialiste en technologie après-récolte, a précisé que les participants seront également formés sur les techniques pour une meilleure qualité de produit aux fins d'exportation. "Les participants vont voir ce qui peut être fait en technologie après-récolte pour augmenter leurs chances d'exportation", a-t-elle souligné. Après cette session de formation en présentiel, une autre séance, cette fois en ligne, aura lieu en juillet prochain avant la troisième phase de cette initiative qui va consister en un voyage d'immersion aux Pays-Bas pour ces jeunes acteurs agricoles. Cette formation s'inscrit dans une dynamique plus large visant à renforcer la compétitivité de la filière fruits et légumes en Côte d'Ivoire. Quels seront les impacts concrets de ce programme sur l'amélioration de la qualité et de la valorisation des produits agricoles ivoiriens sur les marchés internationaux ?

(1) Répondre

L'Interprofession De La Filière Café-Cacao Est Critiquée Par Le Synapci / Emmanuel Tra-Bi Visite Des Unités De Transformation De La Filière Cajou / Pourquoi Investir Dans Les Femmes, Les Jeunes Et Les Petits Exploitant?

(Remonter)

Ivoireland - Copyright © 2012 - 2024 Tous droits réservés.
Avertissement: Chaque membre est responsable de tout ce qu'il/elle poste ou télécharge sur Ivoireland.