Bienvenue, Visiteur: Créer un compte / SE CONNECTER! / Tendance / Récent / Nouveau
Date: Jeudi, 18 Juillet 2024 à 07:51 / Besoin d'aide

Emmanuel Tra-Bi Visite Des Unités De Transformation De La Filière Cajou - Agriculture - Ivoireland

Forum Ivoireland / Agriculture / Emmanuel Tra-Bi Visite Des Unités De Transformation De La Filière Cajou (66 Vues)

Le PDCI-RDA Demande Que Le Prix Du Cacao Soit Fixé À 2500 FCFA/Kg / Le Conseil Café-Cacao Alerte Face À La Surenchère Sur Le Prix Du Cacao / Côte d'Ivoire-Cameroun: Analyse Des Facteurs De l'Écart Du Prix Du Cacao (2) (3)

(1) Répondre (Descendre)

RomeoIvoire RomeoIvoire le 30 mars à 18:15

Dans un contexte où les rumeurs de fermetures d'entreprises se multiplient, Emmanuel Tra Bi, Directeur Général de l’Industrie, a mené une délégation du ministère du Commerce et de l’Industrie à la rencontre des acteurs clés de la transformation de la noix de cajou. Cette initiative, survenue le mardi 25 mars 2024, avait pour dessein de sonder l'état actuel des unités de transformation de la noix de cajou, de discuter des difficultés rencontrées par les opérateurs et d'identifier des pistes de solutions.

Sur le Terrain : Un Regain de Dynamisme Malgré les Défis


Face aux craintes suscitées par les potentiels déboires économiques, la présence d'Emmanuel Tra Bi et de sa délégation aux côtés des entrepreneurs du secteur a apporté un souffle nouveau. Lors des visites des installations de l'entreprise Denia, établie dans la zone Franche sur la route de Bassam, et de Caligri, située dans la zone portuaire, M. Tra Bi a souligné l'importance de maintenir un dialogue ouvert avec les opérateurs. Il a affirmé : "Il y a un véritable dynamisme dans ce secteur, avec des entreprises qui travaillent et créent des emplois."

La visite de terrain a permis à la délégation de se familiariser avec les défis auxquels sont confrontées ces unités de transformation. Notamment, l'arrêt momentané des activités de l'entreprise Denia depuis décembre 2023, en raison de nuisances causées au voisinage, a été spécifiquement évoqué. Emmanuel Tra Bi a rassuré : "Nous travaillons pour que l’entreprise puisse rapidement reprendre ses activités", précisant que des discussions avec tous les services de l’État, y compris le CIAPOL, ont été engagées en ce sens.

Un Appel à l'Investissement : Les Portes Sont Ouvertes


Dans un contexte où l'économie ivoirienne se tourne de plus en plus vers la diversification, la filière cajou représente une opportunité stratégique pour les investisseurs. Emmanuel Tra Bi a profité de cette occasion pour inviter les acteurs économiques à s'engager davantage dans ce secteur porteur. Il a souligné : "Nous disposons de matières premières, et le gouvernement a mis en place un ensemble de mesures incitatives pour soutenir les investissements." Il a également encouragé les opérateurs en activité à collaborer étroitement avec les autorités pour surmonter les défis actuels.

Premier producteur mondial de noix de cajou, la Côte d'Ivoire joue un rôle central dans ce marché en pleine expansion. Avec plus de quarante entreprises opérant dans le secteur et une capacité installée dépassant les 350 000 tonnes, le pays dispose d'un potentiel considérable pour consolider sa position de leader. Les mesures incitatives et le soutien gouvernemental témoignent de l'engagement des autorités à faire de la filière cajou un pilier majeur de l'économie nationale.

Alors que la filière cajou en Côte d'Ivoire continue de faire face à des défis multiples, notamment sur le plan de la compétitivité internationale et de la durabilité environnementale, une question demeure : quelles actions concrètes seront entreprises pour assurer une croissance durable et équitable de cette industrie ? En ces temps de transition économique et environnementale, il est essentiel pour les acteurs publics et privés de collaborer étroitement afin de relever ces défis et de saisir les opportunités offertes par ce secteur en pleine expansion.

(Commenter) (Signaler)

Image de Agriculture. Dans un contexte où les rumeurs de fermetures d'entreprises se multiplient, Emmanuel Tra Bi, Directeur Général de l’Industrie, a mené une délégation du ministère du Commerce et de l’Industrie à la rencontre des acteurs clés de la transformation de la noix de cajou. Cette initiative, survenue le mardi 25 mars 2024, avait pour dessein de sonder l'état actuel des unités de transformation de la noix de cajou, de discuter des difficultés rencontrées par les opérateurs et d'identifier des pistes de solutions. Sur le Terrain : Un Regain de Dynamisme Malgré les Défis Face aux craintes suscitées par les potentiels déboires économiques, la présence d'Emmanuel Tra Bi et de sa délégation aux côtés des entrepreneurs du secteur a apporté un souffle nouveau. Lors des visites des installations de l'entreprise Denia, établie dans la zone Franche sur la route de Bassam, et de Caligri, située dans la zone portuaire, M. Tra Bi a souligné l'importance de maintenir un dialogue ouvert avec les opérateurs. Il a affirmé : "Il y a un véritable dynamisme dans ce secteur, avec des entreprises qui travaillent et créent des emplois." La visite de terrain a permis à la délégation de se familiariser avec les défis auxquels sont confrontées ces unités de transformation. Notamment, l'arrêt momentané des activités de l'entreprise Denia depuis décembre 2023, en raison de nuisances causées au voisinage, a été spécifiquement évoqué. Emmanuel Tra Bi a rassuré : "Nous travaillons pour que l’entreprise puisse rapidement reprendre ses activités", précisant que des discussions avec tous les services de l’État, y compris le CIAPOL, ont été engagées en ce sens. Un Appel à l'Investissement : Les Portes Sont Ouvertes Dans un contexte où l'économie ivoirienne se tourne de plus en plus vers la diversification, la filière cajou représente une opportunité stratégique pour les investisseurs. Emmanuel Tra Bi a profité de cette occasion pour inviter les acteurs économiques à s'engager davantage dans ce secteur porteur. Il a souligné : "Nous disposons de matières premières, et le gouvernement a mis en place un ensemble de mesures incitatives pour soutenir les investissements." Il a également encouragé les opérateurs en activité à collaborer étroitement avec les autorités pour surmonter les défis actuels. Premier producteur mondial de noix de cajou, la Côte d'Ivoire joue un rôle central dans ce marché en pleine expansion. Avec plus de quarante entreprises opérant dans le secteur et une capacité installée dépassant les 350 000 tonnes, le pays dispose d'un potentiel considérable pour consolider sa position de leader. Les mesures incitatives et le soutien gouvernemental témoignent de l'engagement des autorités à faire de la filière cajou un pilier majeur de l'économie nationale. Alors que la filière cajou en Côte d'Ivoire continue de faire face à des défis multiples, notamment sur le plan de la compétitivité internationale et de la durabilité environnementale, une question demeure : quelles actions concrètes seront entreprises pour assurer une croissance durable et équitable de cette industrie ? En ces temps de transition économique et environnementale, il est essentiel pour les acteurs publics et privés de collaborer étroitement afin de relever ces défis et de saisir les opportunités offertes par ce secteur en pleine expansion.

(1) Répondre

Vers Une Solution Intelligente Pour Réduire Les Pertes Post-Récolte? / Production De Cacao: La Côte d’Ivoire Explique l'Écart De Prix Avec Le Cameroun / Les Producteurs De Café-Cacao Exigent Le Départ De Koné Brahima Yves, Dg Ccc

(Remonter)

Ivoireland - Copyright © 2012 - 2024 Tous droits réservés.
Avertissement: Chaque membre est responsable de tout ce qu'il/elle poste ou télécharge sur Ivoireland.