Bienvenue, Visiteur: Créer un compte / SE CONNECTER! / Tendance / Récent / Nouveau
Date: Dimanche, 14 Juillet 2024 à 22:32 / Besoin d'aide

Tagro Gnoleba Francis: "Nos Musées Sont Considérés Comme Des Dépotoirs À..." - Culture - Ivoireland

Forum Ivoireland / Culture / Tagro Gnoleba Francis: "Nos Musées Sont Considérés Comme Des Dépotoirs À..." (38 Vues)

Festival Asha 3: Célébration De l'Éducation Agricole Des Femmes Rurales / La Côte d'Ivoire Célèbre La Diversité Artistique Africaine Lors Du Masa 2024 / Sanhoukro: Aka Tanoh Jean Devient Chef Suprême De La Famille Elleigaman (2)

(1) Répondre (Descendre)

RomeoIvoire RomeoIvoire le 22 avril à 17:49

Dans une déclaration poignante, Tagro Gnoleba Francis, directeur du musée des civilisations de Côte d'Ivoire, a soulevé une problématique alarmante : la chute vertigineuse du taux de fréquentation des musées dans le pays. Cette baisse, a-t-il déploré, est symptomatique d'une perception dégradée des institutions culturelles, allant jusqu'à les considérer comme de simples "dépotoirs à fétiches". Ce constat, loin d'être anodin, résonne comme un appel à une introspection collective sur les valeurs et la préservation de notre héritage culturel.

Entre Tradition et Modernité : Les Entraves à la Renaissance Muséale


Au cœur de cette crise identitaire, Tagro Gnoleba Francis pointe du doigt l'impact des pesanteurs culturelles étrangères, notamment le christianisme et l'islam, qui ont, selon lui, contribué à déstructurer les fondements de nos sociétés. Cette perte de repères a engendré une désaffection envers nos musées, relégués au rang de reliques du passé, déconnectées de la réalité contemporaine. Face à cette réalité, l'urgence d'une réappropriation de notre patrimoine culturel s'impose comme un impératif.

Dans un contexte où la culture est en perpétuelle mutation, Tagro Gnoleba Francis exhorte à une réorientation stratégique des musées. Ces institutions, estime-t-il, doivent adopter une approche proactive, voire "agressive de manière positive", pour reconquérir leur public. Cette stratégie passe par un engagement accru envers les communautés, en particulier les jeunes générations, véritables vecteurs du changement. Ainsi, l'éducation au patrimoine devient un levier essentiel pour forger une identité culturelle forte et pérenne.

L'Art comme Pont entre les Époques


Tagro Gnoleba Francis souligne le potentiel inspirant de l'art ivoirien, capable de transcender les frontières et de nourrir l'imaginaire collectif. Les objets exposés dans nos musées ne sont pas de simples artefacts, mais des témoins vivants de notre histoire, des sources intarissables d'inspiration pour les générations présentes et futures. Ainsi, la valorisation de notre patrimoine artistique ne se limite pas à sa préservation, mais s'étend à sa mise en lumière comme vecteur de créativité et de dialogue interculturel.

Mémoire Collective et Diplomatie : Les Enjeux de l'Histoire


Au-delà de leur vocation éducative, les musées revêtent une dimension diplomatique majeure, comme l'observe Nadia Hachimi Alaoui, enseignante-chercheuse marocaine. L'histoire, en tant que socle des relations internationales, s'impose comme un outil stratégique dans la construction des identités nationales et le règlement des conflits. Interroger les mémoires, c'est ainsi s'engager dans une démarche de réconciliation et de compréhension mutuelle, essentielle à l'instauration d'un dialogue équilibré entre les continents.

Face aux défis contemporains, la question de la préservation et de la valorisation de notre patrimoine culturel émerge comme un enjeu majeur. Comment réconcilier tradition et modernité dans un monde en perpétuelle mutation ? Quels sont les moyens d'impliquer activement les communautés dans la renaissance des musées ? Comment utiliser l'art comme vecteur de dialogue interculturel et de réconciliation ? Autant de questions cruciales qui appellent à une réflexion collective et à une action concertée pour bâtir un avenir où la richesse de notre histoire s'érige en fondation solide pour les générations à venir.

(Commenter) (Signaler)

Image de Culture. Dans une déclaration poignante, Tagro Gnoleba Francis, directeur du musée des civilisations de Côte d'Ivoire, a soulevé une problématique alarmante : la chute vertigineuse du taux de fréquentation des musées dans le pays. Cette baisse, a-t-il déploré, est symptomatique d'une perception dégradée des institutions culturelles, allant jusqu'à les considérer comme de simples "dépotoirs à fétiches". Ce constat, loin d'être anodin, résonne comme un appel à une introspection collective sur les valeurs et la préservation de notre héritage culturel. Entre Tradition et Modernité : Les Entraves à la Renaissance Muséale Au cœur de cette crise identitaire, Tagro Gnoleba Francis pointe du doigt l'impact des pesanteurs culturelles étrangères, notamment le christianisme et l'islam, qui ont, selon lui, contribué à déstructurer les fondements de nos sociétés. Cette perte de repères a engendré une désaffection envers nos musées, relégués au rang de reliques du passé, déconnectées de la réalité contemporaine. Face à cette réalité, l'urgence d'une réappropriation de notre patrimoine culturel s'impose comme un impératif. Dans un contexte où la culture est en perpétuelle mutation, Tagro Gnoleba Francis exhorte à une réorientation stratégique des musées. Ces institutions, estime-t-il, doivent adopter une approche proactive, voire "agressive de manière positive", pour reconquérir leur public. Cette stratégie passe par un engagement accru envers les communautés, en particulier les jeunes générations, véritables vecteurs du changement. Ainsi, l'éducation au patrimoine devient un levier essentiel pour forger une identité culturelle forte et pérenne. L'Art comme Pont entre les Époques Tagro Gnoleba Francis souligne le potentiel inspirant de l'art ivoirien, capable de transcender les frontières et de nourrir l'imaginaire collectif. Les objets exposés dans nos musées ne sont pas de simples artefacts, mais des témoins vivants de notre histoire, des sources intarissables d'inspiration pour les générations présentes et futures. Ainsi, la valorisation de notre patrimoine artistique ne se limite pas à sa préservation, mais s'étend à sa mise en lumière comme vecteur de créativité et de dialogue interculturel. Mémoire Collective et Diplomatie : Les Enjeux de l'Histoire Au-delà de leur vocation éducative, les musées revêtent une dimension diplomatique majeure, comme l'observe Nadia Hachimi Alaoui, enseignante-chercheuse marocaine. L'histoire, en tant que socle des relations internationales, s'impose comme un outil stratégique dans la construction des identités nationales et le règlement des conflits. Interroger les mémoires, c'est ainsi s'engager dans une démarche de réconciliation et de compréhension mutuelle, essentielle à l'instauration d'un dialogue équilibré entre les continents. Face aux défis contemporains, la question de la préservation et de la valorisation de notre patrimoine culturel émerge comme un enjeu majeur. Comment réconcilier tradition et modernité dans un monde en perpétuelle mutation ? Quels sont les moyens d'impliquer activement les communautés dans la renaissance des musées ? Comment utiliser l'art comme vecteur de dialogue interculturel et de réconciliation ? Autant de questions cruciales qui appellent à une réflexion collective et à une action concertée pour bâtir un avenir où la richesse de notre histoire s'érige en fondation solide pour les générations à venir.

(1) Répondre

L'UE Honore Les Talents De La 7E Édition Du Festival Cocobulles En Dessin Et Bd / Festival Paquinou 2024: Une Fin Spectaculaire À l'Ivoire Golf Club / 4E Édition Du Gbagbadhê Festival 2024: Ziéga, La Promotrice, Révèle Les Détails

(Remonter)

Ivoireland - Copyright © 2012 - 2024 Tous droits réservés.
Avertissement: Chaque membre est responsable de tout ce qu'il/elle poste ou télécharge sur Ivoireland.