Bienvenue, Visiteur: Créer un compte / SE CONNECTER! / Tendance / Récent / Nouveau
Date: Mercredi, 17 Juillet 2024 à 22:45 / Besoin d'aide

Industrie Cacaoyère: Beugré Mambé Encourage La Coopération Côte d'Ivoire-Ghana - Affaires Etrangères - Ivoireland

Forum Ivoireland / Affaires Etrangères / Industrie Cacaoyère: Beugré Mambé Encourage La Coopération Côte d'Ivoire-Ghana (72 Vues)

Ghana - L'explosion D'une Station Service Fait 78 Morts / Incroyable! Le Ghana Devient La Première Puissance D’Afrique / Un Débat Se Tient À Abidjan Sur Le Retrait Des Pays De l'Aes De La CEDEAO (2) (3) (4)

(1) Répondre (Descendre)

RomeoIvoire RomeoIvoire le 19 avril à 18:06

Ce jeudi 17 avril 2024, une étape significative dans la relation entre la Côte d'Ivoire et le Ghana a été marquée par la présence du Premier ministre ivoirien, Beugré Mambé, à Accra, la capitale ghanéenne. Sa mission : représenter le Président de la République, Alassane Ouattara, à la cérémonie inaugurale du siège du Secrétariat Exécutif de l'Initiative Cacao Côte d'Ivoire-Ghana (ICIG).

Un dialogue constructif pour une industrie cacaoyère durable


Au cours de sa visite, le Premier Ministre Robert Beugré Mambé a tenu des discussions fructueuses avec le Vice-président ghanéen, Dr Mahamudu Bawumia, sur la nécessité de promouvoir et de consolider une véritable industrie du cacao entre les deux pays. Cette initiative s'inscrit dans le cadre d'une volonté politique engagée de la part des dirigeants ivoiriens et ghanéens.

"Le président de la République, Alassane Ouattara, a demandé que nous puissions travailler avec le Ghana sur plusieurs vecteurs. Cette coopération vise à faire de nos deux pays une zone géographique où le cacao est solidement implanté", a souligné le Premier Ministre à sa sortie de l'audience.

L'Initiative Cacao Côte d'Ivoire-Ghana (ICIG), lancée en avril 2021 par les présidents Alassane Ouattara et Nana Addo Dankwa AKUFO-ADDO, a pour mission de coordonner les institutions et les politiques cacaoyères des deux pays. Son objectif principal est de renforcer les droits des producteurs de cacao et d'améliorer leurs conditions de vie.

Grâce à cette initiative, des succès tangibles ont déjà été enregistrés, notamment à travers le Différentiel de revenu décent (DRD), un mécanisme qui garantit aux producteurs ivoiriens et ghanéens un revenu juste et décent pour leur travail.

Un pas vers une filière cacaoyère plus équitable


La présence du Premier Ministre Robert Beugré Mambé à l'inauguration du siège de l'ICIG témoigne de l'engagement ferme des gouvernements ivoirien et ghanéen en faveur d'une filière cacaoyère plus équitable et durable. Cette cérémonie, qui a également été honorée par la participation du Président ghanéen Nana Akufo-Addo, ainsi que des dirigeants des organes de régulation du cacao des deux pays, marque un jalon important dans la coopération régionale.

En somme, la coopération entre la Côte d'Ivoire et le Ghana dans le domaine du cacao s'inscrit dans une dynamique de progrès et de développement durable. Les deux pays, qui détiennent près de 63% de la production mondiale de cacao, ont désormais l'opportunité de consolider leur partenariat pour offrir des perspectives économiques et sociales plus prometteuses à leurs populations respectives. La question qui se pose désormais est : quelles seront les prochaines étapes de cette collaboration et quels seront ses impacts sur les communautés locales ?

(Commenter) (Signaler)

Image de Affaires Etrangères. Ce jeudi 17 avril 2024, une étape significative dans la relation entre la Côte d'Ivoire et le Ghana a été marquée par la présence du Premier ministre ivoirien, Beugré Mambé, à Accra, la capitale ghanéenne. Sa mission : représenter le Président de la République, Alassane Ouattara, à la cérémonie inaugurale du siège du Secrétariat Exécutif de l'Initiative Cacao Côte d'Ivoire-Ghana (ICIG). Un dialogue constructif pour une industrie cacaoyère durable Au cours de sa visite, le Premier Ministre Robert Beugré Mambé a tenu des discussions fructueuses avec le Vice-président ghanéen, Dr Mahamudu Bawumia, sur la nécessité de promouvoir et de consolider une véritable industrie du cacao entre les deux pays. Cette initiative s'inscrit dans le cadre d'une volonté politique engagée de la part des dirigeants ivoiriens et ghanéens. "Le président de la République, Alassane Ouattara, a demandé que nous puissions travailler avec le Ghana sur plusieurs vecteurs. Cette coopération vise à faire de nos deux pays une zone géographique où le cacao est solidement implanté", a souligné le Premier Ministre à sa sortie de l'audience. L'Initiative Cacao Côte d'Ivoire-Ghana (ICIG), lancée en avril 2021 par les présidents Alassane Ouattara et Nana Addo Dankwa AKUFO-ADDO, a pour mission de coordonner les institutions et les politiques cacaoyères des deux pays. Son objectif principal est de renforcer les droits des producteurs de cacao et d'améliorer leurs conditions de vie. Grâce à cette initiative, des succès tangibles ont déjà été enregistrés, notamment à travers le Différentiel de revenu décent (DRD), un mécanisme qui garantit aux producteurs ivoiriens et ghanéens un revenu juste et décent pour leur travail. Un pas vers une filière cacaoyère plus équitable La présence du Premier Ministre Robert Beugré Mambé à l'inauguration du siège de l'ICIG témoigne de l'engagement ferme des gouvernements ivoirien et ghanéen en faveur d'une filière cacaoyère plus équitable et durable. Cette cérémonie, qui a également été honorée par la participation du Président ghanéen Nana Akufo-Addo, ainsi que des dirigeants des organes de régulation du cacao des deux pays, marque un jalon important dans la coopération régionale. En somme, la coopération entre la Côte d'Ivoire et le Ghana dans le domaine du cacao s'inscrit dans une dynamique de progrès et de développement durable. Les deux pays, qui détiennent près de 63% de la production mondiale de cacao, ont désormais l'opportunité de consolider leur partenariat pour offrir des perspectives économiques et sociales plus prometteuses à leurs populations respectives. La question qui se pose désormais est : quelles seront les prochaines étapes de cette collaboration et quels seront ses impacts sur les communautés locales ?

Deuxième Image de Affaires Etrangères. Ce jeudi 17 avril 2024, une étape significative dans la relation entre la Côte d'Ivoire et le Ghana a été marquée par la présence du Premier ministre ivoirien, Beugré Mambé, à Accra, la capitale ghanéenne. Sa mission : représenter le Président de la République, Alassane Ouattara, à la cérémonie inaugurale du siège du Secrétariat Exécutif de l'Initiative Cacao Côte d'Ivoire-Ghana (ICIG). Un dialogue constructif pour une industrie cacaoyère durable Au cours de sa visite, le Premier Ministre Robert Beugré Mambé a tenu des discussions fructueuses avec le Vice-président ghanéen, Dr Mahamudu Bawumia, sur la nécessité de promouvoir et de consolider une véritable industrie du cacao entre les deux pays. Cette initiative s'inscrit dans le cadre d'une volonté politique engagée de la part des dirigeants ivoiriens et ghanéens. "Le président de la République, Alassane Ouattara, a demandé que nous puissions travailler avec le Ghana sur plusieurs vecteurs. Cette coopération vise à faire de nos deux pays une zone géographique où le cacao est solidement implanté", a souligné le Premier Ministre à sa sortie de l'audience. L'Initiative Cacao Côte d'Ivoire-Ghana (ICIG), lancée en avril 2021 par les présidents Alassane Ouattara et Nana Addo Dankwa AKUFO-ADDO, a pour mission de coordonner les institutions et les politiques cacaoyères des deux pays. Son objectif principal est de renforcer les droits des producteurs de cacao et d'améliorer leurs conditions de vie. Grâce à cette initiative, des succès tangibles ont déjà été enregistrés, notamment à travers le Différentiel de revenu décent (DRD), un mécanisme qui garantit aux producteurs ivoiriens et ghanéens un revenu juste et décent pour leur travail. Un pas vers une filière cacaoyère plus équitable La présence du Premier Ministre Robert Beugré Mambé à l'inauguration du siège de l'ICIG témoigne de l'engagement ferme des gouvernements ivoirien et ghanéen en faveur d'une filière cacaoyère plus équitable et durable. Cette cérémonie, qui a également été honorée par la participation du Président ghanéen Nana Akufo-Addo, ainsi que des dirigeants des organes de régulation du cacao des deux pays, marque un jalon important dans la coopération régionale. En somme, la coopération entre la Côte d'Ivoire et le Ghana dans le domaine du cacao s'inscrit dans une dynamique de progrès et de développement durable. Les deux pays, qui détiennent près de 63% de la production mondiale de cacao, ont désormais l'opportunité de consolider leur partenariat pour offrir des perspectives économiques et sociales plus prometteuses à leurs populations respectives. La question qui se pose désormais est : quelles seront les prochaines étapes de cette collaboration et quels seront ses impacts sur les communautés locales ?

(1) Répondre

Épuisement Des Réserves Françaises Pour Le Franc CFA, Selon Le Ministre Français / La Côte d'Ivoire, Invitée Spéciale Du Salon De l'Agriculture En Amérique (Amias) / Les Services De Visa Du Royaume-Uni Et d'Irlande Du Nord Ouverts À Abidjan

(Remonter)

Ivoireland - Copyright © 2012 - 2024 Tous droits réservés.
Avertissement: Chaque membre est responsable de tout ce qu'il/elle poste ou télécharge sur Ivoireland.