Bienvenue, Visiteur: Créer un compte / SE CONNECTER! / Tendance / Récent / Nouveau
Date: Mercredi, 17 Juillet 2024 à 22:08 / Besoin d'aide

Épuisement Des Réserves Françaises Pour Le Franc CFA, Selon Le Ministre Français - Affaires Etrangères - Ivoireland

Forum Ivoireland / Affaires Etrangères / Épuisement Des Réserves Françaises Pour Le Franc CFA, Selon Le Ministre Français (65 Vues)

La Côte d'Ivoire, Invitée Spéciale Du Salon De l'Agriculture En Amérique (Amias) / Les Services De Visa Du Royaume-Uni Et d'Irlande Du Nord Ouverts À Abidjan / Le Front Populaire Ivoirien Salue l'Élection De Bassirou Faye Au Sénégal (2) (3) (4)

(1) Répondre (Descendre)

RomeoIvoire RomeoIvoire le 12 avril à 17:21

Dans une déclaration récente, le ministre français des Affaires étrangères, Stéphane Séjourné, a abordé la question sensible de la réforme du franc CFA, affirmant que "Ce n'est pas à la France d'avoir un avis là-dessus". Ces propos reflètent un changement notable dans la position de la France vis-à-vis de la monnaie commune utilisée dans plusieurs pays africains.

Évolution des discours


Alors que de nombreux pays africains expriment leur désir de se détacher du franc CFA, perçu comme un symbole du colonialisme, la France semble adopter une position plus neutre. Stéphane Séjourné a souligné que la France n'a plus de réserves pour garantir la monnaie, ce qui laisse désormais aux États africains le choix de décider de leur destin monétaire.

La remise en question du franc CFA est particulièrement forte dans des pays comme le Mali, le Burkina Faso et le Niger, où des voix s'élèvent pour réclamer une plus grande souveraineté économique. Même le nouveau président sénégalais n'a pas écarté la possibilité d'abandonner cette monnaie commune.


https://www.youtube.com/watch?v=4pdr8GK8u8c

Un modèle critiqué


Le franc CFA, utilisé dans les zones UEMOA et Cémac, est critiqué pour son fonctionnement qui semble favoriser les intérêts économiques européens au détriment du développement africain. De nombreux observateurs estiment que cette dépendance monétaire maintient la tutelle de la France sur les politiques économiques de ces pays, ce qui entrave leur développement.

Le changement de ton de la France vis-à-vis du franc CFA pourrait marquer un tournant dans les relations monétaires entre la France et ses anciennes colonies africaines. En laissant aux pays africains le choix de leur propre destin monétaire, la France semble reconnaître la nécessité d'une plus grande autonomie économique pour ces nations.

Alors que la question de la réforme du franc CFA continue de susciter des débats, il reste à voir comment les pays africains vont répondre à cet appel à une plus grande souveraineté économique. Quel système monétaire adopteront-ils à l'avenir ? Et quelles seront les implications de ces choix sur leur développement économique ?

(Commenter) (Signaler)

Image de Affaires Etrangères. Dans une déclaration récente, le ministre français des Affaires étrangères, Stéphane Séjourné, a abordé la question sensible de la réforme du franc CFA, affirmant que "Ce n'est pas à la France d'avoir un avis là-dessus". Ces propos reflètent un changement notable dans la position de la France vis-à-vis de la monnaie commune utilisée dans plusieurs pays africains. Évolution des discours Alors que de nombreux pays africains expriment leur désir de se détacher du franc CFA, perçu comme un symbole du colonialisme, la France semble adopter une position plus neutre. Stéphane Séjourné a souligné que la France n'a plus de réserves pour garantir la monnaie, ce qui laisse désormais aux États africains le choix de décider de leur destin monétaire. La remise en question du franc CFA est particulièrement forte dans des pays comme le Mali, le Burkina Faso et le Niger, où des voix s'élèvent pour réclamer une plus grande souveraineté économique. Même le nouveau président sénégalais n'a pas écarté la possibilité d'abandonner cette monnaie commune. Un modèle critiqué Le franc CFA, utilisé dans les zones UEMOA et Cémac, est critiqué pour son fonctionnement qui semble favoriser les intérêts économiques européens au détriment du développement africain. De nombreux observateurs estiment que cette dépendance monétaire maintient la tutelle de la France sur les politiques économiques de ces pays, ce qui entrave leur développement. Le changement de ton de la France vis-à-vis du franc CFA pourrait marquer un tournant dans les relations monétaires entre la France et ses anciennes colonies africaines. En laissant aux pays africains le choix de leur propre destin monétaire, la France semble reconnaître la nécessité d'une plus grande autonomie économique pour ces nations. Alors que la question de la réforme du franc CFA continue de susciter des débats, il reste à voir comment les pays africains vont répondre à cet appel à une plus grande souveraineté économique. Quel système monétaire adopteront-ils à l'avenir ? Et quelles seront les implications de ces choix sur leur développement économique ?

(1) Répondre

Le Niger Intercepte Un Camion De Munitions En Route Vers La Côte d'Ivoire / Bassirou Élu Au Sénégal: Soro Salue Une Victoire Porteuse d'Espoir / Alassane Ouattara S'Exprime Sur Le Retrait Des Pays De l'Aes De La CEDEAO

(Remonter)

Ivoireland - Copyright © 2012 - 2024 Tous droits réservés.
Avertissement: Chaque membre est responsable de tout ce qu'il/elle poste ou télécharge sur Ivoireland.