Bienvenue, Visiteur: Créer un compte / SE CONNECTER! / Tendance / Récent / Nouveau
Date: Mercredi, 24 Juillet 2024 à 1:04 / Besoin d'aide

Pose De La Première Pierre Du Musée Archéologique De Singrobo-Ahouaty - Culture - Ivoireland

Forum Ivoireland / Culture / Pose De La Première Pierre Du Musée Archéologique De Singrobo-Ahouaty (18 Vues)

Côte d'Ivoire: Plongée Dans Les Traditions Waoulè Au Fata De Sakassou / Côte d'Ivoire: Lancement Officiel De l'Attestation De Droit d'Usage Coutumier / Crise Au Royaume Baoulé: Cowppli-Boni Et Camille Alliali Orchestrent Les Action (2)

(1) Répondre (Descendre)

RomeoIvoire RomeoIvoire le 10 juillet à 16:22

Le jeudi 4 juillet 2024, un jalon crucial a été posé à Singrobo-Ahouaty avec la première pierre de son futur musée archéologique. Cet événement, marqué par la présence du ministre de la Culture et de la Francophonie, Françoise Remarck, et de l’ambassadrice de Suisse, Anne Lugon-Moulin, promet de transformer la localité en un centre névralgique de culture et d'histoire. Le musée devrait non seulement enrichir la connaissance du patrimoine ivoirien mais aussi stimuler le développement économique local.

Un Projet de Coopération Internationale


La construction du musée est le fruit d'une collaboration exemplaire entre la Côte d’Ivoire et la Suisse, établie six mois auparavant. Ce partenariat a culminé dans la création de ce site, destiné à devenir un emblème national du patrimoine historique et culturel. "Cette collaboration illustre notre engagement commun à préserver et valoriser notre riche patrimoine culturel tout en renforçant les liens entre nos deux pays," a déclaré Anne Lugon-Moulin lors de la cérémonie.

Le financement du musée illustre un modèle de partenariat public-privé innovant. Outre les contributions des gouvernements ivoirien et suisse, l’entreprise privée ivoirienne Hydro Energy SAS joue un rôle clé dans le financement du projet. Ce modèle garantit non seulement la viabilité économique du musée mais ouvre aussi la voie à de futures collaborations entre le secteur public et le secteur privé dans des initiatives culturelles.

Le Musée Archéologique de Singrobo-Ahouaty est prévu pour abriter des collections étendues, des périodes paléolithiques jusqu’à l’époque coloniale. "Le musée servira de centre éducatif, offrant aux visiteurs des insights précieux sur les périodes historiques diverses de notre pays," explique Françoise Remarck. En rendant l'histoire accessible, le musée espère inspirer les nouvelles générations et renforcer l'identité culturelle nationale.

Développement Économique et Touristique


L'implantation de ce musée à Singrobo-Ahouaty est stratégique, visant à booster l'attractivité de la région. "Nous envisageons un accroissement significatif du tourisme, ce qui devrait stimuler l’économie locale et créer de nouvelles opportunités d'emplois, notamment pour nos jeunes," a affirmé Pierre Dimba, président du Conseil régional de l’Agneby-Tiassa. En plus de générer des revenus, le musée prévoit d'engager la communauté locale dans diverses activités du musée, favorisant ainsi l’autonomisation économique.

Lors de son discours, Françoise Remarck a appelé à l'engagement de toutes les couches de la société de Singrobo-Ahouaty et de la diaspora. "Votre participation active est essentielle pour le succès de ce projet. Nous vous invitons à soutenir et à vous impliquer dans les différentes phases de développement de ce musée," a-t-elle déclaré, soulignant l'importance de l'appropriation locale du projet pour son succès à long terme.

Le projet bénéficie également du soutien continu des chercheurs et des académiciens, notamment des archéologues de l’Université d’Abidjan, qui joueront un rôle clé dans la conservation et la présentation des artefacts. Cette collaboration académique garantit que le musée reste une institution de savoir et de recherche de premier plan.

Avec la mise en place du Musée Archéologique de Singrobo-Ahouaty, un nouveau chapitre s'ouvre pour la Côte d’Ivoire, un chapitre où culture, histoire et développement économique se conjuguent pour le bénéfice de tous. Ce projet promet non seulement de préserver le riche héritage archéologique de la nation, mais aussi de catalyser la croissance dans une région prête à embrasser son passé pour enrichir son avenir. Quelles nouvelles perspectives ce musée ouvrira-t-il pour les jeunes générations et les chercheurs désireux de plonger dans l'histoire profonde de la Côte d'Ivoire?

(Commenter) (Signaler)

Image de Culture. Le jeudi 4 juillet 2024, un jalon crucial a été posé à Singrobo-Ahouaty avec la première pierre de son futur musée archéologique. Cet événement, marqué par la présence du ministre de la Culture et de la Francophonie, Françoise Remarck, et de l’ambassadrice de Suisse, Anne Lugon-Moulin, promet de transformer la localité en un centre névralgique de culture et d'histoire. Le musée devrait non seulement enrichir la connaissance du patrimoine ivoirien mais aussi stimuler le développement économique local. Un Projet de Coopération Internationale La construction du musée est le fruit d'une collaboration exemplaire entre la Côte d’Ivoire et la Suisse, établie six mois auparavant. Ce partenariat a culminé dans la création de ce site, destiné à devenir un emblème national du patrimoine historique et culturel. "Cette collaboration illustre notre engagement commun à préserver et valoriser notre riche patrimoine culturel tout en renforçant les liens entre nos deux pays," a déclaré Anne Lugon-Moulin lors de la cérémonie. Le financement du musée illustre un modèle de partenariat public-privé innovant. Outre les contributions des gouvernements ivoirien et suisse, l’entreprise privée ivoirienne Hydro Energy SAS joue un rôle clé dans le financement du projet. Ce modèle garantit non seulement la viabilité économique du musée mais ouvre aussi la voie à de futures collaborations entre le secteur public et le secteur privé dans des initiatives culturelles. Le Musée Archéologique de Singrobo-Ahouaty est prévu pour abriter des collections étendues, des périodes paléolithiques jusqu’à l’époque coloniale. "Le musée servira de centre éducatif, offrant aux visiteurs des insights précieux sur les périodes historiques diverses de notre pays," explique Françoise Remarck. En rendant l'histoire accessible, le musée espère inspirer les nouvelles générations et renforcer l'identité culturelle nationale. Développement Économique et Touristique L'implantation de ce musée à Singrobo-Ahouaty est stratégique, visant à booster l'attractivité de la région. "Nous envisageons un accroissement significatif du tourisme, ce qui devrait stimuler l’économie locale et créer de nouvelles opportunités d'emplois, notamment pour nos jeunes," a affirmé Pierre Dimba, président du Conseil régional de l’Agneby-Tiassa. En plus de générer des revenus, le musée prévoit d'engager la communauté locale dans diverses activités du musée, favorisant ainsi l’autonomisation économique. Lors de son discours, Françoise Remarck a appelé à l'engagement de toutes les couches de la société de Singrobo-Ahouaty et de la diaspora. "Votre participation active est essentielle pour le succès de ce projet. Nous vous invitons à soutenir et à vous impliquer dans les différentes phases de développement de ce musée," a-t-elle déclaré, soulignant l'importance de l'appropriation locale du projet pour son succès à long terme. Le projet bénéficie également du soutien continu des chercheurs et des académiciens, notamment des archéologues de l’Université d’Abidjan, qui joueront un rôle clé dans la conservation et la présentation des artefacts. Cette collaboration académique garantit que le musée reste une institution de savoir et de recherche de premier plan. Avec la mise en place du Musée Archéologique de Singrobo-Ahouaty, un nouveau chapitre s'ouvre pour la Côte d’Ivoire, un chapitre où culture, histoire et développement économique se conjuguent pour le bénéfice de tous. Ce projet promet non seulement de préserver le riche héritage archéologique de la nation, mais aussi de catalyser la croissance dans une région prête à embrasser son passé pour enrichir son avenir. Quelles nouvelles perspectives ce musée ouvrira-t-il pour les jeunes générations et les chercheurs désireux de plonger dans l'histoire profonde de la Côte d'Ivoire?

(1) Répondre

Le Cacab Annonce Le Début Du Festival "L’Art Au Féminin" Du 21 Au 28 Juin 2024 / Bondoukou: Guiendé Accueille La Fête Des Ignames 2024 Du 24 Au 30 Août / Kroubi 2024: Un Plongeon Dans La Diversité Culturelle Et La Cohésion Sociale

(Remonter)

Ivoireland - Copyright © 2012 - 2024 Tous droits réservés.
Avertissement: Chaque membre est responsable de tout ce qu'il/elle poste ou télécharge sur Ivoireland.