Bienvenue, Visiteur: Créer un compte / SE CONNECTER! / Tendance / Récent / Nouveau
Date: Mardi, 23 Juillet 2024 à 23:22 / Besoin d'aide

RTI: Voici Les Raisons De La Suspension Du Mot d'Ordre De Grève - TV/Films/Séries - Ivoireland

Forum Ivoireland / TV/Films/Séries / RTI: Voici Les Raisons De La Suspension Du Mot d'Ordre De Grève (30 Vues)

Un Autre Deuil À La RTI: Mohamed Soumahoro, Alias Soum Saint-Félix, Nous Quitte / Carnet Noir: Décès De l'Animatrice De RTI Marie-Dominique Kacou / Droit De Diffusion Entre La RTI Et PC Plus: De Quoi S'Agit-Il? (2) (3) (4)

(1) Répondre (Descendre)

RomeoIvoire RomeoIvoire le 6 juillet à 23:43

En Côte d’Ivoire, le climat social au sein de la Radiodiffusion télévision ivoirienne (RTI) a connu un tournant décisif avec la suspension récente d’un mouvement de grève annoncé. Orchestrée par le Syndicat national des agents des organes des secteurs public et parapublic de l'information (Syninfo), cette suspension résulte de négociations fructueuses qui ont satisfait une partie des revendications des employés. Cet article examine les circonstances qui ont mené à cette décision, les acteurs impliqués et les implications futures pour les travailleurs et la gestion de la RTI.

Le Contexte d'une Crise Annoncée


La tension avait commencé à monter dès l'annonce, le 26 juin 2024, d'un préavis de grève par le Syninfo, qui menaçait de paralyser les activités de la RTI à partir du 8 juillet. Les revendications portaient sur des améliorations substantielles des conditions de travail et de rémunération, reflétant un malaise profond parmi les employés de la chaîne nationale.

L'annonce de la grève a catalysé une série de discussions intensives entre les représentants des travailleurs et la direction de la RTI, sous l'égide de l'Intersyndicale des Secteurs des Médias de Côte d'Ivoire (ISMCI) et avec l'appui de la Fédération des Syndicats Autonomes de Côte d'Ivoire (FESACI-CG). Ces pourparlers, tenus les 1er et 3 juillet 2024, ont abouti à des accords partiels qui ont répondu à trois des dix revendications initiales, ouvrant la voie à une suspension temporaire de la grève.

La médiation jouée par l'Inspection du travail et des lois sociales de Cocody 2 les 2 et 4 juillet a été déterminante. Un procès-verbal résultant de ces médiations a formalisé les engagements des deux parties, fournissant une base solide pour la suspension de la grève. "Il était essentiel que les deux parties viennent à un accord pour éviter une paralysie de nos services qui aurait pu avoir des répercussions bien au-delà de notre réseau", explique un représentant de l'ISMCI.

Les Figures Clés de la Négociation


L'engagement des autorités ivoiriennes a été crucial dans la résolution de cette crise. Le président de la République, le Premier ministre et son conseiller M. Baba Coulibaly, ainsi que le ministre de la Communication, ont tous joué un rôle actif dans les discussions. Leur intervention a non seulement facilité les négociations mais a également montré un engagement gouvernemental envers les travailleurs de la RTI.

Malgré la suspension de la grève, le Syninfo a clairement indiqué que cette mesure était temporaire, attendant la satisfaction complète des revendications dans les délais convenus. Cela souligne une vigilance continue de la part des syndicats et une possible reprise des actions si les accords ne sont pas pleinement respectés. Alors que la RTI traverse cette période de changement, quelle sera l'impact à long terme de ces négociations sur la culture organisationnelle et la qualité du service public de télévision en Côte d'Ivoire ?

(Commenter) (Signaler)

Image de TV/Films/Séries. En Côte d’Ivoire, le climat social au sein de la Radiodiffusion télévision ivoirienne (RTI) a connu un tournant décisif avec la suspension récente d’un mouvement de grève annoncé. Orchestrée par le Syndicat national des agents des organes des secteurs public et parapublic de l'information (Syninfo), cette suspension résulte de négociations fructueuses qui ont satisfait une partie des revendications des employés. Cet article examine les circonstances qui ont mené à cette décision, les acteurs impliqués et les implications futures pour les travailleurs et la gestion de la RTI. Le Contexte d'une Crise Annoncée La tension avait commencé à monter dès l'annonce, le 26 juin 2024, d'un préavis de grève par le Syninfo, qui menaçait de paralyser les activités de la RTI à partir du 8 juillet. Les revendications portaient sur des améliorations substantielles des conditions de travail et de rémunération, reflétant un malaise profond parmi les employés de la chaîne nationale. L'annonce de la grève a catalysé une série de discussions intensives entre les représentants des travailleurs et la direction de la RTI, sous l'égide de l'Intersyndicale des Secteurs des Médias de Côte d'Ivoire (ISMCI) et avec l'appui de la Fédération des Syndicats Autonomes de Côte d'Ivoire (FESACI-CG). Ces pourparlers, tenus les 1er et 3 juillet 2024, ont abouti à des accords partiels qui ont répondu à trois des dix revendications initiales, ouvrant la voie à une suspension temporaire de la grève. La médiation jouée par l'Inspection du travail et des lois sociales de Cocody 2 les 2 et 4 juillet a été déterminante. Un procès-verbal résultant de ces médiations a formalisé les engagements des deux parties, fournissant une base solide pour la suspension de la grève. "Il était essentiel que les deux parties viennent à un accord pour éviter une paralysie de nos services qui aurait pu avoir des répercussions bien au-delà de notre réseau", explique un représentant de l'ISMCI. Les Figures Clés de la Négociation L'engagement des autorités ivoiriennes a été crucial dans la résolution de cette crise. Le président de la République, le Premier ministre et son conseiller M. Baba Coulibaly, ainsi que le ministre de la Communication, ont tous joué un rôle actif dans les discussions. Leur intervention a non seulement facilité les négociations mais a également montré un engagement gouvernemental envers les travailleurs de la RTI. Malgré la suspension de la grève, le Syninfo a clairement indiqué que cette mesure était temporaire, attendant la satisfaction complète des revendications dans les délais convenus. Cela souligne une vigilance continue de la part des syndicats et une possible reprise des actions si les accords ne sont pas pleinement respectés. Alors que la RTI traverse cette période de changement, quelle sera l'impact à long terme de ces négociations sur la culture organisationnelle et la qualité du service public de télévision en Côte d'Ivoire ?

(1) Répondre

RTI: Star Karaoke Cède La Place À Star Live / Carnet Noir: Décès d'Eugène Kadet, Journaliste Et Éditeur De Presse / Scandale À Miss Côte d’Ivoire 2024: Révélations Choquantes Durant La Cérémonie

(Remonter)

Ivoireland - Copyright © 2012 - 2024 Tous droits réservés.
Avertissement: Chaque membre est responsable de tout ce qu'il/elle poste ou télécharge sur Ivoireland.