Bienvenue, Visiteur: Créer un compte / SE CONNECTER! / Tendance / Récent / Nouveau
Date: Mercredi, 17 Juillet 2024 à 09:35 / Besoin d'aide

Environ 150 Maliens Rapatriés Lors Du Déguerpissement À Port-Bouët - Société - Ivoireland

Forum Ivoireland / Société / Environ 150 Maliens Rapatriés Lors Du Déguerpissement À Port-Bouët (30 Vues)

Abattoir De Port-Bouët: Les Enjeux De La Lutte Contre Les Pratiques Des Dealer / Violences À l’Abattoir De Port Bouet: Le District d'Abidjan Condamne / Port-Bouët-Carrefour Akwaba: Les Travaux d’Aménagement Progressent À 65% (2) (3) (4)

(1) Répondre (Descendre)

RomeoIvoire RomeoIvoire le 10 juin à 14:44

La commune de Port-Bouët, dans le District Autonome d'Abidjan, a récemment été le théâtre d'une série d'opérations de déguerpissement, entraînant le rapatriement volontaire de près de 150 ressortissants maliens établis en Côte d'Ivoire. Ce retour, orchestré le vendredi 7 juin 2024, a été coordonné par le ministre des Maliens établis à l'étranger et de l'Intégration Africaine, Mossa AG Attaher.

Déguerpissements à Port-Bouët : Une Décision sous Haute Directive


Cette décision de rapatriement volontaire intervient dans le sillage des opérations de déguerpissement entreprises par le District Autonome d'Abidjan, sur instruction du président malien Assimi Goïta. Depuis le 3 juin 2024, une campagne de délocalisation du Parc à Bétail de l'Abattoir a été lancée, touchant particulièrement la commune de Port-Bouët. Au total, 595 foyers ont été identifiés comme étant concernés par ces mesures.

Les Maliens affectés, en particulier ceux présents sur les marchés à bétail et dans les habitations riveraines de l'abattoir, ont entrepris un voyage de deux jours pour rejoindre leur pays d'origine, transportés par deux bus spécialement affrétés à cet effet.

À leur arrivée au Mali, les rapatriés ont été accueillis par le ministre Mossa AG Attaher, soulignant ainsi l'importance de cette opération et l'engagement du gouvernement malien envers ses ressortissants. Il a déclaré sur la télévision nationale malienne : « Le président de la transition (Assimi Goïta) a instruit de prendre toutes les dispositions pour que nos compatriotes qui désirent rentrer, qui ont exprimé le désir de rentrer au Mali, rentrent dans les meilleures conditions. »

En signe de solidarité et de soutien, des enveloppes symboliques ont été remises aux rapatriés, démontrant ainsi l'engagement du gouvernement malien à accompagner ses citoyens dans cette transition délicate.


https://www.youtube.com/watch?v=KQQGiUPvhQw

Une Politique de Réorganisation Urbaine, Pas une Ciblage Spécifique


Le ministre Mossa AG Attaher a également tenu à clarifier que les événements malheureux survenus à Port-Bouët ne visaient pas spécifiquement les Maliens, mais étaient plutôt une composante d'une politique plus large de réorganisation urbaine. Il a affirmé : « J'ai surtout voulu expliquer à nos compatriotes qui sont arrivés que ce qui leur est arrivé ne les ciblait pas particulièrement, ça concernait tous ceux qui vivent sur cette zone-là. »

En outre, le ministre a rappelé que des mesures sont en place pour faciliter le retour d'autres ressortissants maliens encore affectés par les déguerpissements en Côte d'Ivoire. Cette opération s'inscrit dans un effort plus vaste pour garantir la sécurité et le bien-être des Maliens établis à l'étranger.

Alors que ces événements soulèvent des questions sur les politiques de réinstallation urbaine et leur impact sur les communautés immigrées, quelles mesures supplémentaires peuvent être prises pour assurer une transition en douceur pour ceux qui retournent au Mali et pour ceux qui restent en Côte d'Ivoire ?

(Commenter) (Signaler)

Image de Société. La commune de Port-Bouët, dans le District Autonome d'Abidjan, a récemment été le théâtre d'une série d'opérations de déguerpissement, entraînant le rapatriement volontaire de près de 150 ressortissants maliens établis en Côte d'Ivoire. Ce retour, orchestré le vendredi 7 juin 2024, a été coordonné par le ministre des Maliens établis à l'étranger et de l'Intégration Africaine, Mossa AG Attaher. Déguerpissements à Port-Bouët : Une Décision sous Haute Directive Cette décision de rapatriement volontaire intervient dans le sillage des opérations de déguerpissement entreprises par le District Autonome d'Abidjan, sur instruction du président malien Assimi Goïta. Depuis le 3 juin 2024, une campagne de délocalisation du Parc à Bétail de l'Abattoir a été lancée, touchant particulièrement la commune de Port-Bouët. Au total, 595 foyers ont été identifiés comme étant concernés par ces mesures. Les Maliens affectés, en particulier ceux présents sur les marchés à bétail et dans les habitations riveraines de l'abattoir, ont entrepris un voyage de deux jours pour rejoindre leur pays d'origine, transportés par deux bus spécialement affrétés à cet effet. À leur arrivée au Mali, les rapatriés ont été accueillis par le ministre Mossa AG Attaher, soulignant ainsi l'importance de cette opération et l'engagement du gouvernement malien envers ses ressortissants. Il a déclaré sur la télévision nationale malienne : « Le président de la transition (Assimi Goïta) a instruit de prendre toutes les dispositions pour que nos compatriotes qui désirent rentrer, qui ont exprimé le désir de rentrer au Mali, rentrent dans les meilleures conditions. » En signe de solidarité et de soutien, des enveloppes symboliques ont été remises aux rapatriés, démontrant ainsi l'engagement du gouvernement malien à accompagner ses citoyens dans cette transition délicate. Une Politique de Réorganisation Urbaine, Pas une Ciblage Spécifique Le ministre Mossa AG Attaher a également tenu à clarifier que les événements malheureux survenus à Port-Bouët ne visaient pas spécifiquement les Maliens, mais étaient plutôt une composante d'une politique plus large de réorganisation urbaine. Il a affirmé : « J'ai surtout voulu expliquer à nos compatriotes qui sont arrivés que ce qui leur est arrivé ne les ciblait pas particulièrement, ça concernait tous ceux qui vivent sur cette zone-là. » En outre, le ministre a rappelé que des mesures sont en place pour faciliter le retour d'autres ressortissants maliens encore affectés par les déguerpissements en Côte d'Ivoire. Cette opération s'inscrit dans un effort plus vaste pour garantir la sécurité et le bien-être des Maliens établis à l'étranger. Alors que ces événements soulèvent des questions sur les politiques de réinstallation urbaine et leur impact sur les communautés immigrées, quelles mesures supplémentaires peuvent être prises pour assurer une transition en douceur pour ceux qui retournent au Mali et pour ceux qui restent en Côte d'Ivoire ?

(1) Répondre

La Mairie De Port-Bouët Nie Être À l'Origine De La Destruction Des Charrettes / Bénévoles De Port Bouet À La CAN 2023: Voici Leur Message Aux Autorités / District Autonome d’Abidjan: Opération d’Assainissement À Port-Bouë Lancée

(Remonter)

Ivoireland - Copyright © 2012 - 2024 Tous droits réservés.
Avertissement: Chaque membre est responsable de tout ce qu'il/elle poste ou télécharge sur Ivoireland.