Bienvenue, Visiteur: Créer un compte / SE CONNECTER! / Tendance / Récent / Nouveau
Date: Dimanche, 14 Juillet 2024 à 22:45 / Besoin d'aide

Conseil Café-Cacao: Aucune Suspension De Coopératives Impliquant Des Libanais? - Agriculture - Ivoireland

Forum Ivoireland / Agriculture / Conseil Café-Cacao: Aucune Suspension De Coopératives Impliquant Des Libanais? (30 Vues)

Suspension De Coopératives Par Le Conseil Du Café-Cacao Pour Stockage "Illégal" / Filière Café-Cacao En Côte d'Ivoire: La Suspensions Des Coopératives Expliquées / Le Conseil Café-Cacao Alerte Face À La Surenchère Sur Le Prix Du Cacao (2) (3)

(1) Répondre (Descendre)

RomeoIvoire RomeoIvoire le 20 mai à 20:52

Le Conseil café-cacao (CCC) se prononce sur les allégations concernant la suspension de coopératives associées à des acteurs libanais, rejetant toute implication infondée. La filière café-cacao, en raison de son importance cruciale pour la Côte d'Ivoire, fait l'objet d'une attention soutenue, avec des mesures strictes pour assurer l'équité et la légalité des transactions.

La Sensibilité de la Filière Café-Cacao


La réputation mondiale de la Côte d'Ivoire en tant que premier producteur et exportateur de cacao et de produits semi-finis rend la gestion de la filière particulièrement délicate. L'État intervient pour fixer le prix garanti au producteur, une démarche visant à protéger les petits producteurs des fluctuations du marché mondial.

Chaque campagne voit l'État déterminer un prix fixe pour le cacao. La récolte anticipée et les ventes futures sont des pratiques régulières, permettant aux producteurs de bénéficier des fluctuations des prix internationaux. La saison 2023-2024 a marqué une première avec un prix élevé pour la petite campagne, en réponse à une augmentation des prix mondiaux.

Les opérations de contrôle régulières du Conseil Café-Cacao ont identifié des pratiques contraires aux règles de la filière. Des opérateurs ont été suspendus pour diverses infractions, notamment la rétention de stocks, la fraude sur les déclarations de produits certifiés et l'exportation illicite. Ces sanctions visent à garantir l'intégrité de la filière et à protéger les intérêts des producteurs.

Une Approche Non-Discriminatoire


Le CCC insiste sur le caractère non-discriminatoire de ses actions, soulignant que les sanctions sont basées sur le non-respect des règles, et non sur des considérations ethniques ou nationales. Les prix pratiqués dans les zones de production sont conformes aux réglementations, sans sur-paiement des producteurs par les opérateurs suspendus.

Le CCC réaffirme son engagement à maintenir l'ordre dans la filière café-cacao et à poursuivre les pratiques illégales. Les récentes suspensions et enquêtes démontrent la détermination du régulateur à garantir l'équité et la transparence dans toutes les transactions. La crédibilité de la filière et le bien-être des producteurs demeurent au cœur des préoccupations.

Dans quelle mesure les mesures de régulation actuelles sont-elles efficaces pour garantir la transparence et l'équité dans la filière café-cacao à long terme ?

(Commenter) (Signaler)

Image de Agriculture. Le Conseil café-cacao (CCC) se prononce sur les allégations concernant la suspension de coopératives associées à des acteurs libanais, rejetant toute implication infondée. La filière café-cacao, en raison de son importance cruciale pour la Côte d'Ivoire, fait l'objet d'une attention soutenue, avec des mesures strictes pour assurer l'équité et la légalité des transactions. La Sensibilité de la Filière Café-Cacao La réputation mondiale de la Côte d'Ivoire en tant que premier producteur et exportateur de cacao et de produits semi-finis rend la gestion de la filière particulièrement délicate. L'État intervient pour fixer le prix garanti au producteur, une démarche visant à protéger les petits producteurs des fluctuations du marché mondial. Chaque campagne voit l'État déterminer un prix fixe pour le cacao. La récolte anticipée et les ventes futures sont des pratiques régulières, permettant aux producteurs de bénéficier des fluctuations des prix internationaux. La saison 2023-2024 a marqué une première avec un prix élevé pour la petite campagne, en réponse à une augmentation des prix mondiaux. Les opérations de contrôle régulières du Conseil Café-Cacao ont identifié des pratiques contraires aux règles de la filière. Des opérateurs ont été suspendus pour diverses infractions, notamment la rétention de stocks, la fraude sur les déclarations de produits certifiés et l'exportation illicite. Ces sanctions visent à garantir l'intégrité de la filière et à protéger les intérêts des producteurs. Une Approche Non-Discriminatoire Le CCC insiste sur le caractère non-discriminatoire de ses actions, soulignant que les sanctions sont basées sur le non-respect des règles, et non sur des considérations ethniques ou nationales. Les prix pratiqués dans les zones de production sont conformes aux réglementations, sans sur-paiement des producteurs par les opérateurs suspendus. Le CCC réaffirme son engagement à maintenir l'ordre dans la filière café-cacao et à poursuivre les pratiques illégales. Les récentes suspensions et enquêtes démontrent la détermination du régulateur à garantir l'équité et la transparence dans toutes les transactions. La crédibilité de la filière et le bien-être des producteurs demeurent au cœur des préoccupations. Dans quelle mesure les mesures de régulation actuelles sont-elles efficaces pour garantir la transparence et l'équité dans la filière café-cacao à long terme ?

(1) Répondre

L'Interprofession De La Filière Café-Cacao Est Critiquée Par Le Synapci / Les Producteurs De Café-Cacao Appelés À s'Identifier Avant Le 30 Avril 2024 / Le Prix Du Kilogramme De Café Cacao En Hausse Après Les Menaces Des Producteurs

(Remonter)

Ivoireland - Copyright © 2012 - 2024 Tous droits réservés.
Avertissement: Chaque membre est responsable de tout ce qu'il/elle poste ou télécharge sur Ivoireland.