Bienvenue, Visiteur: Créer un compte / SE CONNECTER! / Tendance / Récent / Nouveau
Date: Mardi, 23 Juillet 2024 à 23:45 / Besoin d'aide

Belmonde Dogo (RHDP), Tchéïdé Gervais (PPA-CI), Simon Doho (PDCI) En Opposition - Politique - Ivoireland

Forum Ivoireland / Politique / Belmonde Dogo (RHDP), Tchéïdé Gervais (PPA-CI), Simon Doho (PDCI) En Opposition (38 Vues)

Le Député J-M Amankou En Appelle À Une Alliance PDCI-RHDP Avant Les Élections / Le PDCI "Absent" À La Fête Du PPA-CI: Voici La Réaction De Brédoumy Soumaïla / Tidjane Thiam Clarifie Sa Position Sur Un Éventuel Rapprochement PDCI-RDA-RHDP (2) (3) (4)

(1) Répondre (Descendre)

RomeoIvoire RomeoIvoire le 17 mai à 23:06

En Côte d'Ivoire, à l'approche de l'élection présidentielle de 2025, la question de la décrispation du climat socio-politique reste une priorité centrale. Cette problématique a été au cœur d'un débat animé dans l'émission "Appel sur l'actualité", diffusée sur RFI le jeudi 16 mai 2024.

Les Voix Discordantes


Lors de cette émission, les échanges ont été marqués par une tension palpable entre les représentants des différents partis politiques. Belmonde Dogo, du RHDP, Tchéïdé Gervais, secrétaire général du PPA-CI, et Simon Doho, président du groupe parlementaire PDCI-RDA, ont exprimé des points de vue divergents sur la question.

Pour Tchéidé Gervais, la réconciliation nationale nécessite des actions concrètes de la part du gouvernement. Il souligne l'importance de rassurer la population après les périodes tumultueuses qu'a connues le pays, notamment en 1999, 2002 et 2011. Selon lui, malgré certaines avancées, beaucoup reste à faire, notamment en ce qui concerne la composition de la Commission électorale indépendante (CEI), qu'il juge déséquilibrée en faveur du pouvoir en place.

Simon Doho partage cette vision et critique également le manque d'application des résolutions issues du dialogue politique. Il insiste sur la nécessité d'un dialogue politique sincère pour sortir de l'impasse actuelle. Selon lui, la réforme de la CEI est une priorité, mais jusqu'à présent, aucune action concrète n'a été entreprise dans ce sens.

Réponse et Contre-argumentation


En réaction à ces accusations, Belmonde Dogo défend la position du RHDP en affirmant que les apparences sont trompeuses. Il rejette l'idée selon laquelle la recomposition de la CEI serait la clé de la réconciliation nationale. Pour lui, les Ivoiriens sont déjà réconciliés, et l'accent doit être mis sur le renforcement de la cohésion sociale. Il appelle à privilégier l'intérêt général sur les intérêts politiques partisans.

Ce débat animé reflète les tensions persistantes au sein de la classe politique ivoirienne. Alors que le pays se prépare pour les échéances électorales à venir, il est crucial de trouver des solutions consensuelles pour apaiser les divisions et promouvoir une réconciliation véritable. La question demeure : la décrispation du climat socio-politique est-elle réellement en marche en Côte d'Ivoire, ou sommes-nous encore loin de cette réalité ?

(Commenter) (Signaler)

Image de Politique. En Côte d'Ivoire, à l'approche de l'élection présidentielle de 2025, la question de la décrispation du climat socio-politique reste une priorité centrale. Cette problématique a été au cœur d'un débat animé dans l'émission "Appel sur l'actualité", diffusée sur RFI le jeudi 16 mai 2024. Les Voix Discordantes Lors de cette émission, les échanges ont été marqués par une tension palpable entre les représentants des différents partis politiques. Belmonde Dogo, du RHDP, Tchéïdé Gervais, secrétaire général du PPA-CI, et Simon Doho, président du groupe parlementaire PDCI-RDA, ont exprimé des points de vue divergents sur la question. Pour Tchéidé Gervais, la réconciliation nationale nécessite des actions concrètes de la part du gouvernement. Il souligne l'importance de rassurer la population après les périodes tumultueuses qu'a connues le pays, notamment en 1999, 2002 et 2011. Selon lui, malgré certaines avancées, beaucoup reste à faire, notamment en ce qui concerne la composition de la Commission électorale indépendante (CEI), qu'il juge déséquilibrée en faveur du pouvoir en place. Simon Doho partage cette vision et critique également le manque d'application des résolutions issues du dialogue politique. Il insiste sur la nécessité d'un dialogue politique sincère pour sortir de l'impasse actuelle. Selon lui, la réforme de la CEI est une priorité, mais jusqu'à présent, aucune action concrète n'a été entreprise dans ce sens. Réponse et Contre-argumentation En réaction à ces accusations, Belmonde Dogo défend la position du RHDP en affirmant que les apparences sont trompeuses. Il rejette l'idée selon laquelle la recomposition de la CEI serait la clé de la réconciliation nationale. Pour lui, les Ivoiriens sont déjà réconciliés, et l'accent doit être mis sur le renforcement de la cohésion sociale. Il appelle à privilégier l'intérêt général sur les intérêts politiques partisans. Ce débat animé reflète les tensions persistantes au sein de la classe politique ivoirienne. Alors que le pays se prépare pour les échéances électorales à venir, il est crucial de trouver des solutions consensuelles pour apaiser les divisions et promouvoir une réconciliation véritable. La question demeure : la décrispation du climat socio-politique est-elle réellement en marche en Côte d'Ivoire, ou sommes-nous encore loin de cette réalité ?

(1) Répondre

Après La Réunion Thiam-Ouattara: Vers Un Rapprochement Entre Le PDCI Et Le RHDP? / Alliance PDCI-PPA-CI: Tidjane Thiam Expose Ses Désaccords Avec Laurent Gbagbo / Le PPA-CI Et Le PDCI-RDA S'Accordent Sur 25 Régions

(Remonter)

Ivoireland - Copyright © 2012 - 2024 Tous droits réservés.
Avertissement: Chaque membre est responsable de tout ce qu'il/elle poste ou télécharge sur Ivoireland.