Bienvenue, Visiteur: Créer un compte / SE CONNECTER! / Tendance / Récent / Nouveau
Date: Mercredi, 17 Juillet 2024 à 22:22 / Besoin d'aide

Côte d'Ivoire: Le Taux De Mortalité Maternelle Connaît Une Baisse Remarquable - Santé - Ivoireland

Forum Ivoireland / Santé / Côte d'Ivoire: Le Taux De Mortalité Maternelle Connaît Une Baisse Remarquable (74 Vues)

Mortalité Maternelle: La Côte d'Ivoire En Tête En Afrique Subsaharienne / Santé: La Mortalité Infantile Passe De 814 À 385 De 2012 À Aujourd'Hui / 4712551 Vaccinées Contre Plusieurs Maladies Dont Le Penta 3 Et Le Tétanos (2) (3) (4)

(1) Répondre (Descendre)

RomeoIvoire RomeoIvoire le 13 mai à 17:52

Les efforts déployés en Côte d'Ivoire pour réduire le taux de mortalité maternelle portent leurs fruits. Selon les dernières données, le taux de décès maternels est passé de 614 à 385 pour 100 000 naissances vivantes. Cette annonce a été faite par Pierre Dimba, ministre de la Santé, de l'Hygiène publique et de la Couverture maladie universelle, lors de la célébration de la Journée internationale de la sage-femme le 11 mai 2024 à Agboville. Cependant, malgré ces progrès, des défis subsistent et des améliorations supplémentaires sont nécessaires pour atteindre les objectifs fixés.

Des avancées significatives dans la réduction de la mortalité maternelle


Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), la mortalité maternelle et néonatale a diminué de 40 % dans la région africaine entre 2000 et 2017, grâce aux efforts concertés des sages-femmes et d'autres professionnels de la santé. La Côte d'Ivoire a également enregistré une baisse notable de son taux de mortalité maternelle, passant de 614 décès à 385 décès pour 100 000 naissances vivantes.

Le ministre de la Santé, de l'Hygiène publique et de la Couverture maladie universelle attribue ces progrès aux investissements importants réalisés par la Côte d'Ivoire ces dernières années. Des mesures telles que la construction, la réhabilitation et la mise aux normes des infrastructures médicales à travers le pays ont contribué à améliorer les soins de santé maternelle. De plus, l'augmentation du nombre d'agents de santé et l'amélioration des conditions de vie et des perspectives de carrière des professionnels de la santé ont également joué un rôle essentiel dans ces améliorations.

Malgré ces progrès, le ministre Pierre Dimba souligne qu'il reste encore beaucoup à faire pour atteindre les objectifs de réduction de la mortalité maternelle. Il appelle à un engagement continu de toutes les parties prenantes et souligne l'importance du rôle des sages-femmes dans cette lutte. Il déclare: "Les derniers obstacles à franchir pour l'atteinte de nos objectifs de réduction du taux de mortalité maternelle sont rudes et exigent de tous un engagement sans faille."

Amélioration des conditions de travail et professionnalisme des sages-femmes


La présidente de l'Association des Sages-Femmes Ivoiriennes (ASFI), Madame Awa Diallo épouse Yao, met en évidence les conditions de travail parfois difficiles auxquelles sont confrontées les sages-femmes en Côte d'Ivoire. Elle appelle les autorités à investir davantage dans l'amélioration des conditions de vie des sages-femmes et à les inclure dans les instances décisionnelles. Elle souligne également l'importance d'établir un partenariat solide avec les populations pour améliorer les indicateurs de santé maternelle, infantile et néonatale dans le pays.

Mahamed Ould, représentant de l'UNFPAE (Fonds des Nations Unies pour la population et le développement) en Côte d'Ivoire, salue les progrès réalisés par le pays en matière de réduction de la mortalité maternelle. Cependant, il exhorte les sages-femmes à maintenir leur professionnalisme et leur engagement afin d'éviter que des femmes ne perdent la vie en donnant la vie.

La Côte d'Ivoire enregistre des avancées significatives dans la réduction de la mortalité maternelle, avec une diminution remarquable du taux de décès maternels. Les investissements dans le secteur de la santé, l'améliorationde l'infrastructure médicale et les efforts des sages-femmes ont contribué à ces améliorations. Cependant, malgré ces progrès encourageants, il reste encore des défis à relever pour atteindre les objectifs fixés. L'amélioration des conditions de travail des sages-femmes et leur inclusion dans les décisions stratégiques sont des aspects importants à considérer. De plus, un appel est lancé à maintenir le professionnalisme et l'engagement afin d'éviter que des femmes ne perdent la vie en donnant la vie.

Alors que la Côte d'Ivoire célèbre ces progrès dans la lutte contre la mortalité maternelle, une question se pose : comment pouvons-nous continuer à renforcer les efforts et à améliorer les conditions de vie des sages-femmes pour garantir une réduction encore plus significative de ce taux alarmant ?

(Commenter) (Signaler)

Image de Santé. Les efforts déployés en Côte d'Ivoire pour réduire le taux de mortalité maternelle portent leurs fruits. Selon les dernières données, le taux de décès maternels est passé de 614 à 385 pour 100 000 naissances vivantes. Cette annonce a été faite par Pierre Dimba, ministre de la Santé, de l'Hygiène publique et de la Couverture maladie universelle, lors de la célébration de la Journée internationale de la sage-femme le 11 mai 2024 à Agboville. Cependant, malgré ces progrès, des défis subsistent et des améliorations supplémentaires sont nécessaires pour atteindre les objectifs fixés. Des avancées significatives dans la réduction de la mortalité maternelle Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), la mortalité maternelle et néonatale a diminué de 40 % dans la région africaine entre 2000 et 2017, grâce aux efforts concertés des sages-femmes et d'autres professionnels de la santé. La Côte d'Ivoire a également enregistré une baisse notable de son taux de mortalité maternelle, passant de 614 décès à 385 décès pour 100 000 naissances vivantes. Le ministre de la Santé, de l'Hygiène publique et de la Couverture maladie universelle attribue ces progrès aux investissements importants réalisés par la Côte d'Ivoire ces dernières années. Des mesures telles que la construction, la réhabilitation et la mise aux normes des infrastructures médicales à travers le pays ont contribué à améliorer les soins de santé maternelle. De plus, l'augmentation du nombre d'agents de santé et l'amélioration des conditions de vie et des perspectives de carrière des professionnels de la santé ont également joué un rôle essentiel dans ces améliorations. Malgré ces progrès, le ministre Pierre Dimba souligne qu'il reste encore beaucoup à faire pour atteindre les objectifs de réduction de la mortalité maternelle. Il appelle à un engagement continu de toutes les parties prenantes et souligne l'importance du rôle des sages-femmes dans cette lutte. Il déclare: "Les derniers obstacles à franchir pour l'atteinte de nos objectifs de réduction du taux de mortalité maternelle sont rudes et exigent de tous un engagement sans faille." Amélioration des conditions de travail et professionnalisme des sages-femmes La présidente de l'Association des Sages-Femmes Ivoiriennes (ASFI), Madame Awa Diallo épouse Yao, met en évidence les conditions de travail parfois difficiles auxquelles sont confrontées les sages-femmes en Côte d'Ivoire. Elle appelle les autorités à investir davantage dans l'amélioration des conditions de vie des sages-femmes et à les inclure dans les instances décisionnelles. Elle souligne également l'importance d'établir un partenariat solide avec les populations pour améliorer les indicateurs de santé maternelle, infantile et néonatale dans le pays. Mahamed Ould, représentant de l'UNFPAE (Fonds des Nations Unies pour la population et le développement) en Côte d'Ivoire, salue les progrès réalisés par le pays en matière de réduction de la mortalité maternelle. Cependant, il exhorte les sages-femmes à maintenir leur professionnalisme et leur engagement afin d'éviter que des femmes ne perdent la vie en donnant la vie. La Côte d'Ivoire enregistre des avancées significatives dans la réduction de la mortalité maternelle, avec une diminution remarquable du taux de décès maternels. Les investissements dans le secteur de la santé, l'améliorationde l'infrastructure médicale et les efforts des sages-femmes ont contribué à ces améliorations. Cependant, malgré ces progrès encourageants, il reste encore des défis à relever pour atteindre les objectifs fixés. L'amélioration des conditions de travail des sages-femmes et leur inclusion dans les décisions stratégiques sont des aspects importants à considérer. De plus, un appel est lancé à maintenir le professionnalisme et l'engagement afin d'éviter que des femmes ne perdent la vie en donnant la vie. Alors que la Côte d'Ivoire célèbre ces progrès dans la lutte contre la mortalité maternelle, une question se pose : comment pouvons-nous continuer à renforcer les efforts et à améliorer les conditions de vie des sages-femmes pour garantir une réduction encore plus significative de ce taux alarmant ?

(1) Répondre

Détecter Le Zona: Points Essentiels À Connaître Sur Cette Maladie / Que Faut-Il Comprendre Sur La Fièvre De Lassa, Cette Maladie Virale? / 5 Aliments À Éviter Absolument En Période De Stress Ou De Déprime

(Remonter)

Ivoireland - Copyright © 2012 - 2024 Tous droits réservés.
Avertissement: Chaque membre est responsable de tout ce qu'il/elle poste ou télécharge sur Ivoireland.