Bienvenue, Visiteur: Créer un compte / SE CONNECTER! / Tendance / Récent / Nouveau
Date: Jeudi, 18 Juillet 2024 à 04:00 / Besoin d'aide

Koumassi: Les Chefs Coutumiers Burkinabè En Visite Chez Leurs Homologues - Culture - Ivoireland

Forum Ivoireland / Culture / Koumassi: Les Chefs Coutumiers Burkinabè En Visite Chez Leurs Homologues (43 Vues)

3Ème Édition Du Festival Kalamon Yepafori: Un Triomphe Pour l'Avancement Rural / Culture: La Côte d'Ivoire Inaugure Son Pavillon À La 60E Biennale De Venise / Promotion Culturelle: Bientôt La 8E Édition Du Festival Èlè Se Tiendra À Adiaké (2)

(1) Répondre (Descendre)

RomeoIvoire RomeoIvoire le 10 mai à 16:21

Mardi 7 mai 2024, la Maison Blanche de Koumassi a été le théâtre d'une rencontre symbolique entre les communautés burkinabè et ivoirienne. L'objectif : raffermir les liens d'amitié et de fraternité entre les deux peuples, unis par l'histoire, la géographie et des valeurs communes.

Unité et valeurs à consolider


"Le Burkina Faso et la Côte d'Ivoire sont unis par l'histoire et la géographie. Nous avons toujours tout partagé ensemble des valeurs communes et nous continuons dans cette même lancée. Et cette tradition visite de la partie burkinabè avait pour objectif de présenter le nouvel interlocuteur de la diaspora burkinabè vivant en Côte d’Ivoire auprès de la Chambre nationale des Chefs Coutumiers ivoiriens", a déclaré Dr Nana Nguessan, représentant de la Chambre de la Chefferie Traditionnelle à la Maison Blanche de Koumassi.

Lors de cette rencontre, la délégation burkinabè, conduite par M. Boureima Sawadogo, a présenté officiellement le Chef Souleymane Weda comme nouveau représentant de la diaspora burkinabè auprès de la Chambre des Chefs traditionnels de Côte d'Ivoire. "Le 20 avril 2024, suite à des concertations entre membres de la communauté burkinabè, ensemble et à l’unanimité, nous avons désigné le Chef Souleymane Weda pour nous représenter auprès de la Chambre des Chefs traditionnels de Côte d’Ivoire", a précisé M. Sawadogo.

Un vivre-ensemble qui date


Le nouveau représentant a souligné l'importance de la diplomatie traditionnelle et coutumière pour renforcer la cohabitation pacifique entre les deux communautés. "Nous allons travailler à rassembler dans l’unité, la communauté afin de permettre aux deux (02) pays que sont le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire de consolider leur fraternité. La diplomatie traditionnelle et coutumière est très active entre nos deux (02) communautés et nous allons, main dans la main, œuvrer au renforcement de cette cohabitation pacifique", a-t-il déclaré.

El Hadj Amidou Diallo Dimbaré, Président de la Fédération des peuhls burkinabè de Côte d'Ivoire, a témoigné de l'excellente relation entre les deux communautés. "Depuis 1976, j’ai quitté Dori pour Abidjan et depuis lors, je vis en toute symbiose dans la capitale économique ivoirienne où nous entretenons d’excellentes relations avec nos frères ivoiriens", a-t-il affirmé.

Cette rencontre entre les communautés burkinabè et ivoirienne est un symbole fort de l'unité et de la fraternité qui unissent les deux peuples. Elle ouvre la voie à un renforcement de la coopération et de la collaboration dans tous les domaines, pour un avenir radieux partagé. Mais la question demeure : comment pérenniser cette dynamique positive et faire face aux défis futurs ?

(Commenter) (Signaler)

Image de Culture. Mardi 7 mai 2024, la Maison Blanche de Koumassi a été le théâtre d'une rencontre symbolique entre les communautés burkinabè et ivoirienne. L'objectif : raffermir les liens d'amitié et de fraternité entre les deux peuples, unis par l'histoire, la géographie et des valeurs communes. Unité et valeurs à consolider "Le Burkina Faso et la Côte d'Ivoire sont unis par l'histoire et la géographie. Nous avons toujours tout partagé ensemble des valeurs communes et nous continuons dans cette même lancée. Et cette tradition visite de la partie burkinabè avait pour objectif de présenter le nouvel interlocuteur de la diaspora burkinabè vivant en Côte d’Ivoire auprès de la Chambre nationale des Chefs Coutumiers ivoiriens", a déclaré Dr Nana Nguessan, représentant de la Chambre de la Chefferie Traditionnelle à la Maison Blanche de Koumassi. Lors de cette rencontre, la délégation burkinabè, conduite par M. Boureima Sawadogo, a présenté officiellement le Chef Souleymane Weda comme nouveau représentant de la diaspora burkinabè auprès de la Chambre des Chefs traditionnels de Côte d'Ivoire. "Le 20 avril 2024, suite à des concertations entre membres de la communauté burkinabè, ensemble et à l’unanimité, nous avons désigné le Chef Souleymane Weda pour nous représenter auprès de la Chambre des Chefs traditionnels de Côte d’Ivoire", a précisé M. Sawadogo. Un vivre-ensemble qui date Le nouveau représentant a souligné l'importance de la diplomatie traditionnelle et coutumière pour renforcer la cohabitation pacifique entre les deux communautés. "Nous allons travailler à rassembler dans l’unité, la communauté afin de permettre aux deux (02) pays que sont le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire de consolider leur fraternité. La diplomatie traditionnelle et coutumière est très active entre nos deux (02) communautés et nous allons, main dans la main, œuvrer au renforcement de cette cohabitation pacifique", a-t-il déclaré. El Hadj Amidou Diallo Dimbaré, Président de la Fédération des peuhls burkinabè de Côte d'Ivoire, a témoigné de l'excellente relation entre les deux communautés. "Depuis 1976, j’ai quitté Dori pour Abidjan et depuis lors, je vis en toute symbiose dans la capitale économique ivoirienne où nous entretenons d’excellentes relations avec nos frères ivoiriens", a-t-il affirmé. Cette rencontre entre les communautés burkinabè et ivoirienne est un symbole fort de l'unité et de la fraternité qui unissent les deux peuples. Elle ouvre la voie à un renforcement de la coopération et de la collaboration dans tous les domaines, pour un avenir radieux partagé. Mais la question demeure : comment pérenniser cette dynamique positive et faire face aux défis futurs ?

Deuxième Image de Culture. Mardi 7 mai 2024, la Maison Blanche de Koumassi a été le théâtre d'une rencontre symbolique entre les communautés burkinabè et ivoirienne. L'objectif : raffermir les liens d'amitié et de fraternité entre les deux peuples, unis par l'histoire, la géographie et des valeurs communes. Unité et valeurs à consolider "Le Burkina Faso et la Côte d'Ivoire sont unis par l'histoire et la géographie. Nous avons toujours tout partagé ensemble des valeurs communes et nous continuons dans cette même lancée. Et cette tradition visite de la partie burkinabè avait pour objectif de présenter le nouvel interlocuteur de la diaspora burkinabè vivant en Côte d’Ivoire auprès de la Chambre nationale des Chefs Coutumiers ivoiriens", a déclaré Dr Nana Nguessan, représentant de la Chambre de la Chefferie Traditionnelle à la Maison Blanche de Koumassi. Lors de cette rencontre, la délégation burkinabè, conduite par M. Boureima Sawadogo, a présenté officiellement le Chef Souleymane Weda comme nouveau représentant de la diaspora burkinabè auprès de la Chambre des Chefs traditionnels de Côte d'Ivoire. "Le 20 avril 2024, suite à des concertations entre membres de la communauté burkinabè, ensemble et à l’unanimité, nous avons désigné le Chef Souleymane Weda pour nous représenter auprès de la Chambre des Chefs traditionnels de Côte d’Ivoire", a précisé M. Sawadogo. Un vivre-ensemble qui date Le nouveau représentant a souligné l'importance de la diplomatie traditionnelle et coutumière pour renforcer la cohabitation pacifique entre les deux communautés. "Nous allons travailler à rassembler dans l’unité, la communauté afin de permettre aux deux (02) pays que sont le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire de consolider leur fraternité. La diplomatie traditionnelle et coutumière est très active entre nos deux (02) communautés et nous allons, main dans la main, œuvrer au renforcement de cette cohabitation pacifique", a-t-il déclaré. El Hadj Amidou Diallo Dimbaré, Président de la Fédération des peuhls burkinabè de Côte d'Ivoire, a témoigné de l'excellente relation entre les deux communautés. "Depuis 1976, j’ai quitté Dori pour Abidjan et depuis lors, je vis en toute symbiose dans la capitale économique ivoirienne où nous entretenons d’excellentes relations avec nos frères ivoiriens", a-t-il affirmé. Cette rencontre entre les communautés burkinabè et ivoirienne est un symbole fort de l'unité et de la fraternité qui unissent les deux peuples. Elle ouvre la voie à un renforcement de la coopération et de la collaboration dans tous les domaines, pour un avenir radieux partagé. Mais la question demeure : comment pérenniser cette dynamique positive et faire face aux défis futurs ?

(1) Répondre

Qitaa 2024: 5E Édition, Incontournable Pour Universités Et Grandes Écoles / Siam 2024: La Côte d’Ivoire Annonce La 7Ème Édition Du Sara Pour 2025 / Fonds d'1 Milliard FCFA Pour Les Industries Culturelles Et Créatives

(Remonter)

Ivoireland - Copyright © 2012 - 2024 Tous droits réservés.
Avertissement: Chaque membre est responsable de tout ce qu'il/elle poste ou télécharge sur Ivoireland.