Bienvenue, Visiteur: Créer un compte / SE CONNECTER! / Tendance / Récent / Nouveau
Date: Dimanche, 14 Juillet 2024 à 22:56 / Besoin d'aide

Adoption De Lois Pour La Gestion De La Faune Et La Protection Des Éléphants - Animaux - Ivoireland

Forum Ivoireland / Animaux / Adoption De Lois Pour La Gestion De La Faune Et La Protection Des Éléphants (35 Vues)

Peste Porcine À Batégudia, Daloa: Le Gouvernement Réagit En Prenant Des Mesures / L’Éléphant Ahmed: De Rejeté À Roi De La Réserve Du N’Zi, Une Épopée Sauvage / Voici Les Solutions Miracles Pour Éliminer Les Odeurs De Chien (2)

(1) Répondre (Descendre)

RomeoIvoire RomeoIvoire le 24 avril à 18:28

Le 23 avril 2024, devant les membres de la Commission recherche, science, technologie et environnement de l’Assemblée nationale de la Côte d'Ivoire, le ministre des Eaux et Forêts, Laurent Tchagba, a présenté deux projets de loi cruciaux pour la préservation de la faune du pays. Ces projets, adoptés à l'unanimité par les députés, visent à moderniser la gestion de la faune et à renforcer la protection des éléphants, emblèmes nationaux menacés par diverses pressions environnementales.

Une Réforme Nécessaire : Abroger une Loi d'un Autre Âge


Le premier projet de loi, relatif à la gestion de la faune, abroge la législation existante datant de 1965, considérée désormais comme obsolète. En effet, la loi n° 65-255 du 4 août 1965 sur la protection de la faune et l'exercice de la chasse ainsi que l'arrêté n° 03/SEPN du 20 février 1974 portant fermeture de la chasse, sont confrontés à des défis et à des réalités qui ont profondément évolué depuis leur promulgation. Le ministre Tchagba a souligné la nécessité de mettre à jour la définition de la faune pour inclure tous les groupes d'animaux sauvages et de moderniser les mécanismes de gestion pour mieux répondre aux enjeux actuels de conservation.

Le deuxième projet de loi, axé sur la protection des éléphants, revêt une importance particulière étant donné le statut emblématique de ces animaux pour la Côte d'Ivoire. Laurent Tchagba a insisté sur le caractère crucial de ce projet, qui vise à soutenir les efforts déployés pour prévenir la disparition de l'éléphant de Côte d'Ivoire. Ce texte prévoit des mesures innovantes pour restaurer les habitats des éléphants, établir des sanctuaires pour leur protection, et introduire des sanctions pénales dissuasives pour dissuader les activités néfastes telles que le braconnage et la destruction de leur habitat.

L'Éléphant, un Symbole National en Péril


Laurent Tchagba a souligné l'importance symbolique de l'éléphant pour la Côte d'Ivoire et a exprimé son optimisme quant à la capacité du pays à inverser la tendance à la disparition de cette espèce emblématique. Il a comparé la nécessaire protection de l'éléphant à la résilience dont a fait preuve la Côte d'Ivoire dans d'autres domaines, comme le sport, en référence au succès de l'équipe nationale de football lors de la Coupe d'Afrique des Nations.

En conclusion, l'adoption unanime de ces deux projets de loi marque un tournant significatif dans la politique de conservation de la faune en Côte d'Ivoire. Ces textes représentent une avancée majeure dans la modernisation des cadres juridiques et réglementaires liés à la protection de la faune sauvage, et témoignent de l'engagement du gouvernement ivoirien en faveur de la préservation de la biodiversité nationale. Reste à voir comment ces nouvelles lois seront mises en œuvre sur le terrain et quel impact elles auront sur la protection des espèces menacées, notamment l'éléphant, dans les années à venir. Quelles Mesures Supplémentaires pour Renforcer la Protection de la Faune en Côte d'Ivoire ?

(Commenter) (Signaler)

Image de Animaux. Le 23 avril 2024, devant les membres de la Commission recherche, science, technologie et environnement de l’Assemblée nationale de la Côte d'Ivoire, le ministre des Eaux et Forêts, Laurent Tchagba, a présenté deux projets de loi cruciaux pour la préservation de la faune du pays. Ces projets, adoptés à l'unanimité par les députés, visent à moderniser la gestion de la faune et à renforcer la protection des éléphants, emblèmes nationaux menacés par diverses pressions environnementales. Une Réforme Nécessaire : Abroger une Loi d'un Autre Âge Le premier projet de loi, relatif à la gestion de la faune, abroge la législation existante datant de 1965, considérée désormais comme obsolète. En effet, la loi n° 65-255 du 4 août 1965 sur la protection de la faune et l'exercice de la chasse ainsi que l'arrêté n° 03/SEPN du 20 février 1974 portant fermeture de la chasse, sont confrontés à des défis et à des réalités qui ont profondément évolué depuis leur promulgation. Le ministre Tchagba a souligné la nécessité de mettre à jour la définition de la faune pour inclure tous les groupes d'animaux sauvages et de moderniser les mécanismes de gestion pour mieux répondre aux enjeux actuels de conservation. Le deuxième projet de loi, axé sur la protection des éléphants, revêt une importance particulière étant donné le statut emblématique de ces animaux pour la Côte d'Ivoire. Laurent Tchagba a insisté sur le caractère crucial de ce projet, qui vise à soutenir les efforts déployés pour prévenir la disparition de l'éléphant de Côte d'Ivoire. Ce texte prévoit des mesures innovantes pour restaurer les habitats des éléphants, établir des sanctuaires pour leur protection, et introduire des sanctions pénales dissuasives pour dissuader les activités néfastes telles que le braconnage et la destruction de leur habitat. L'Éléphant, un Symbole National en Péril Laurent Tchagba a souligné l'importance symbolique de l'éléphant pour la Côte d'Ivoire et a exprimé son optimisme quant à la capacité du pays à inverser la tendance à la disparition de cette espèce emblématique. Il a comparé la nécessaire protection de l'éléphant à la résilience dont a fait preuve la Côte d'Ivoire dans d'autres domaines, comme le sport, en référence au succès de l'équipe nationale de football lors de la Coupe d'Afrique des Nations. En conclusion, l'adoption unanime de ces deux projets de loi marque un tournant significatif dans la politique de conservation de la faune en Côte d'Ivoire. Ces textes représentent une avancée majeure dans la modernisation des cadres juridiques et réglementaires liés à la protection de la faune sauvage, et témoignent de l'engagement du gouvernement ivoirien en faveur de la préservation de la biodiversité nationale. Reste à voir comment ces nouvelles lois seront mises en œuvre sur le terrain et quel impact elles auront sur la protection des espèces menacées, notamment l'éléphant, dans les années à venir. Quelles Mesures Supplémentaires pour Renforcer la Protection de la Faune en Côte d'Ivoire ?

(1) Répondre

Un Trafiquant d'Animaux Arrêté Avec Un Bébé Chimpanzé À Grabo / Mon Chien Présente Une Boule Sous La Mâchoire: Faut-Il s'Alarmer? / Curiosité Naturelle: Quel Est Cet Animal Qui Rétrécit En Croissant?

(Remonter)

Ivoireland - Copyright © 2012 - 2024 Tous droits réservés.
Avertissement: Chaque membre est responsable de tout ce qu'il/elle poste ou télécharge sur Ivoireland.