Bienvenue, Visiteur: Créer un compte / SE CONNECTER! / Tendance / Récent / Nouveau
Date: Vendredi, 12 Juillet 2024 à 10:55 / Besoin d'aide

15 Ans Sous Ouattara: Trop De Promesses Non Tenues, Dit Mamadou Koulibaly - Politique - Ivoireland

Forum Ivoireland / Politique / 15 Ans Sous Ouattara: Trop De Promesses Non Tenues, Dit Mamadou Koulibaly (10 Vues)

Politique: Le Préfet D'Abidjan Dit Non À La Marche De Mamadou Koulibaly / Affaire "Ouattara Soutient Thiam": Mamadou Touré Donne Sa Réponse / Mamadou Touré: ‘’Sans Ambiguïté, Notre Candidat S’Appelle Alassane Ouattara’’ (2) (3) (4)

(1) Répondre (Descendre)

RomeoIvoire RomeoIvoire le 03 juillet à 17:41

Le Professeur Mamadou Koulibaly, figure éminente de la scène politique ivoirienne et président du parti Liberté et Démocratie pour la République (LIDER), a récemment exprimé une critique virulente des quinze années de gouvernance du président Alassane Ouattara. À travers une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, Koulibaly a décortiqué le bilan du président, soulignant une série de promesses non tenues qui, selon lui, ont marqué le mandat d'Ouattara depuis son accession au pouvoir le 6 mai 2011.

Le Fond de la Critique


Dans ses remarques incisives, Koulibaly conteste la méthode d'évaluation employée par Ouattara pour présenter son bilan devant les parlementaires. « M. le président, ce n’est pas comme ça qu’on fait un bilan, quand on a été président pendant 10 ans et plus. On ne s’évalue pas par rapport aux défunts présidents ou aux présidents passés, mais c’est de vous évaluer par rapport à vous-même », a-t-il affirmé, marquant sa désapprobation face à la comparaison avec les prédécesseurs plutôt qu'une auto-évaluation rigoureuse et honnête.

Koulibaly rappelle les engagements pris par Ouattara lors de la campagne présidentielle de 2010, insistant sur le fait que nombre de ces promesses sont restées lettre morte. Cette déconnexion entre les promesses et les actions concrètes forme le cœur de sa critique, illustrant un écart significatif entre les attentes des Ivoiriens et la réalité de leur quotidien sous la présidence d'Ouattara.

Les axes de la Gouvernance Examinés


Koulibaly critique vertement la prétendue modernisation de l'État par Ouattara, en pointant du doigt une administration gonflée et inefficace, marquée par la surfacturation et une gestion déficiente. « Est-ce vraiment cela un État moderne, non ! », s'exclame-t-il, questionnant la capacité du gouvernement à gérer les affaires publiques de manière transparente et efficace.

Justice et État de Droit
Le secteur de la justice, selon Koulibaly, est loin de l'idéal d'un État de droit, utilisé plutôt comme un outil de vengeance politique. Il dénonce une justice qui emprisonne ou libère sans justification claire, en contradiction avec les promesses de garantir la liberté d'expression et un système judiciaire équitable.

Réformes Militaires et Sécurité
La promesse de modernisation de l'armée est également scrutée. Koulibaly décrit une armée où la favoritisme et le recrutement questionnable ont miné l'efficacité et la cohérence des forces armées, exacerbant les tensions au lieu de les apaiser.

Éducation et Agriculture
Le secteur éducatif est présenté comme défaillant, avec des écoles surpeuplées et des recrutements d'enseignants ne respectant pas les critères pédagogiques nécessaires. En agriculture, Koulibaly accuse le gouvernement de continuer à fixer arbitrairement les prix du cacao et du café, empêchant les agriculteurs de profiter pleinement de leurs efforts.

Infrastructures et Jeunesse
Quant aux infrastructures, bien que leur construction ait été abondante, Koulibaly critique leur qualité et leur durabilité. La gestion de la jeunesse et l'emploi, selon lui, sont également des échecs notables, avec de nombreux jeunes qui quittent le pays par désespoir.

Un Bilan Contesté


En synthèse, Mamadou Koulibaly dresse un tableau sombre des quinze années de gouvernance d’Alassane Ouattara, un bilan qu’il juge profondément insatisfaisant. Cette critique soulève des questions importantes sur la nature de la gouvernance et les défis qui attendent la Côte d'Ivoire. Dans quelle mesure les observations de Mamadou Koulibaly sur le bilan de Ouattara peuvent-elles influencer l'avenir politique et les prochaines élections en Côte d'Ivoire?

(Commenter) (Signaler)

Image de Politique. Le Professeur Mamadou Koulibaly, figure éminente de la scène politique ivoirienne et président du parti Liberté et Démocratie pour la République (LIDER), a récemment exprimé une critique virulente des quinze années de gouvernance du président Alassane Ouattara. À travers une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, Koulibaly a décortiqué le bilan du président, soulignant une série de promesses non tenues qui, selon lui, ont marqué le mandat d'Ouattara depuis son accession au pouvoir le 6 mai 2011. Le Fond de la Critique Dans ses remarques incisives, Koulibaly conteste la méthode d'évaluation employée par Ouattara pour présenter son bilan devant les parlementaires. « M. le président, ce n’est pas comme ça qu’on fait un bilan, quand on a été président pendant 10 ans et plus. On ne s’évalue pas par rapport aux défunts présidents ou aux présidents passés, mais c’est de vous évaluer par rapport à vous-même », a-t-il affirmé, marquant sa désapprobation face à la comparaison avec les prédécesseurs plutôt qu'une auto-évaluation rigoureuse et honnête. Koulibaly rappelle les engagements pris par Ouattara lors de la campagne présidentielle de 2010, insistant sur le fait que nombre de ces promesses sont restées lettre morte. Cette déconnexion entre les promesses et les actions concrètes forme le cœur de sa critique, illustrant un écart significatif entre les attentes des Ivoiriens et la réalité de leur quotidien sous la présidence d'Ouattara. Les axes de la Gouvernance Examinés Koulibaly critique vertement la prétendue modernisation de l'État par Ouattara, en pointant du doigt une administration gonflée et inefficace, marquée par la surfacturation et une gestion déficiente. « Est-ce vraiment cela un État moderne, non ! », s'exclame-t-il, questionnant la capacité du gouvernement à gérer les affaires publiques de manière transparente et efficace. Justice et État de Droit Le secteur de la justice, selon Koulibaly, est loin de l'idéal d'un État de droit, utilisé plutôt comme un outil de vengeance politique. Il dénonce une justice qui emprisonne ou libère sans justification claire, en contradiction avec les promesses de garantir la liberté d'expression et un système judiciaire équitable. Réformes Militaires et Sécurité La promesse de modernisation de l'armée est également scrutée. Koulibaly décrit une armée où la favoritisme et le recrutement questionnable ont miné l'efficacité et la cohérence des forces armées, exacerbant les tensions au lieu de les apaiser. Éducation et Agriculture Le secteur éducatif est présenté comme défaillant, avec des écoles surpeuplées et des recrutements d'enseignants ne respectant pas les critères pédagogiques nécessaires. En agriculture, Koulibaly accuse le gouvernement de continuer à fixer arbitrairement les prix du cacao et du café, empêchant les agriculteurs de profiter pleinement de leurs efforts. Infrastructures et Jeunesse Quant aux infrastructures, bien que leur construction ait été abondante, Koulibaly critique leur qualité et leur durabilité. La gestion de la jeunesse et l'emploi, selon lui, sont également des échecs notables, avec de nombreux jeunes qui quittent le pays par désespoir. Un Bilan Contesté En synthèse, Mamadou Koulibaly dresse un tableau sombre des quinze années de gouvernance d’Alassane Ouattara, un bilan qu’il juge profondément insatisfaisant. Cette critique soulève des questions importantes sur la nature de la gouvernance et les défis qui attendent la Côte d'Ivoire. Dans quelle mesure les observations de Mamadou Koulibaly sur le bilan de Ouattara peuvent-elles influencer l'avenir politique et les prochaines élections en Côte d'Ivoire?

(1) Répondre

Décès De Mamadou Koné: Ouattara Salue La Mémoire d'Un Ami Fidèle Et Sincère / Mamadou Koulibaly Invite À Un Boycott Des Elections / Week-End Crucial Pour Le RHDP, PPA-CI, Et PDCI; Pression Sur Ouattara

(Remonter)

Ivoireland - Copyright © 2012 - 2024 Tous droits réservés.
Avertissement: Chaque membre est responsable de tout ce qu'il/elle poste ou télécharge sur Ivoireland.