Bienvenue, Visiteur: Créer un compte / SE CONNECTER! / Tendance / Récent / Nouveau
Date: Mardi, 18 Juin 2024 à 03:12 / Besoin d'aide

Cybercriminalité: La Police Scientifique Démantèle Un Réseau De Cybercriminels - Faits Divers - Ivoireland

Forum Ivoireland / Faits Divers / Cybercriminalité: La Police Scientifique Démantèle Un Réseau De Cybercriminels (14 Vues)

Yamoussoukro: La Police Démantèle Un Gang De Chauffeurs Voleurs De Passagers / Un Réseau De Trafiquants De Perroquets Démantelé / Gaz Butane: Un Réseau De Faussaires Démantelé À Cocody (2) (3) (4)

(1) Répondre (Descendre)

RomeoIvoire RomeoIvoire le 07 juin à 22:44

La cybercriminalité est un fléau qui sévit dans le monde entier, et la Côte d'Ivoire n'est pas épargnée. Les réseaux sociaux et les plateformes en ligne sont devenus des terrains de chasse pour les cybercriminels qui exploitent la confiance des internautes pour leur extorquer de l'argent. Mais la police scientifique, avec l'appui de la Plateforme de Lutte Contre la Cybercriminalité (PLCC), a réussi à démanteler un groupe de cybercriminels à Cocody, mettant ainsi un terme à leurs activités illicites.

La bande des cybercriminels


Le groupe, mené par un jeune homme de la trentaine, NNMO, avait mis en place une stratégie élaborée pour escroquer les internautes. Ils avaient créé une page Facebook, "Global investissement", qui promettait aux utilisateurs d'internet de doubler ou tripler leurs fonds en quelques minutes. Les contenus publiés sur la page étaient conçus pour éloigner tout soupçon, et les cybercriminels avaient même mis en place un système de communication avec leurs victimes potentiels via WhatsApp, Messenger et des appels téléphoniques.

Selon NNMO, la bande avait divisé les tâches en fonction de leurs compétences acquises. Certains membres du groupe étaient chargés de créer des contenus attractifs pour la page Facebook, tandis que d'autres étaient responsables de la communication avec les victimes. Une fois que les internautes avaient été convaincus de l'opportunité d'investir, ils étaient invités à déposer de l'argent, qui leur serait multiplié par 2 ou 3, selon le montant investi. NNMO a confié que son équipe avait comme objectif de gagner 20 à 25 millions de francs CFA par mois.

La fin du bonheur


Mais la bande des cybercriminels n'a pas pu échapper à la justice. Après quelques mois d'activité, certains internautes ont commencé à se méfier et ont pris leur distance. C'est alors que la police criminelle, avec l'appui de la PLCC, a mené une enquête approfondie pour remonter jusqu'à eux. Le groupe a été secrètement arrêté, et ses membres sont actuellement en train de répondre de leurs actes devant la loi de Côte d'Ivoire.

La démantèlement de ce groupe de cybercriminels est un succès pour la police scientifique et la PLCC, mais il est clair que la lutte contre la cybercriminalité est un combat de longue haleine. Les cybercriminels sont de plus en plus sophistiqués, et il est essentiel que les internautes soient vigilants et prudents lorsqu'ils utilisent les réseaux sociaux et les plateformes en ligne. La Côte d'Ivoire est-elle prête à faire face à la menace de la cybercriminalité ? Les autorités ont-elles les moyens de lutter efficacement contre ce fléau ?

(Commenter) (Signaler)

Image de Faits Divers. La cybercriminalité est un fléau qui sévit dans le monde entier, et la Côte d'Ivoire n'est pas épargnée. Les réseaux sociaux et les plateformes en ligne sont devenus des terrains de chasse pour les cybercriminels qui exploitent la confiance des internautes pour leur extorquer de l'argent. Mais la police scientifique, avec l'appui de la Plateforme de Lutte Contre la Cybercriminalité (PLCC), a réussi à démanteler un groupe de cybercriminels à Cocody, mettant ainsi un terme à leurs activités illicites. La bande des cybercriminels Le groupe, mené par un jeune homme de la trentaine, NNMO, avait mis en place une stratégie élaborée pour escroquer les internautes. Ils avaient créé une page Facebook, "Global investissement", qui promettait aux utilisateurs d'internet de doubler ou tripler leurs fonds en quelques minutes. Les contenus publiés sur la page étaient conçus pour éloigner tout soupçon, et les cybercriminels avaient même mis en place un système de communication avec leurs victimes potentiels via WhatsApp, Messenger et des appels téléphoniques. Selon NNMO, la bande avait divisé les tâches en fonction de leurs compétences acquises. Certains membres du groupe étaient chargés de créer des contenus attractifs pour la page Facebook, tandis que d'autres étaient responsables de la communication avec les victimes. Une fois que les internautes avaient été convaincus de l'opportunité d'investir, ils étaient invités à déposer de l'argent, qui leur serait multiplié par 2 ou 3, selon le montant investi. NNMO a confié que son équipe avait comme objectif de gagner 20 à 25 millions de francs CFA par mois. La fin du bonheur Mais la bande des cybercriminels n'a pas pu échapper à la justice. Après quelques mois d'activité, certains internautes ont commencé à se méfier et ont pris leur distance. C'est alors que la police criminelle, avec l'appui de la PLCC, a mené une enquête approfondie pour remonter jusqu'à eux. Le groupe a été secrètement arrêté, et ses membres sont actuellement en train de répondre de leurs actes devant la loi de Côte d'Ivoire. La démantèlement de ce groupe de cybercriminels est un succès pour la police scientifique et la PLCC, mais il est clair que la lutte contre la cybercriminalité est un combat de longue haleine. Les cybercriminels sont de plus en plus sophistiqués, et il est essentiel que les internautes soient vigilants et prudents lorsqu'ils utilisent les réseaux sociaux et les plateformes en ligne. La Côte d'Ivoire est-elle prête à faire face à la menace de la cybercriminalité ? Les autorités ont-elles les moyens de lutter efficacement contre ce fléau ?

(1) Répondre

Cybercriminalité: La Plcc Supprime 1600 Comptes Et Retire 280 Vidéos En 2023 / Korhogo: Conducteur De Moto Et Bébé Perdent La Vie, La Mère Accuse La Police / Réseau De Faux Billets En Côte d'Ivoire: 37 Millions De Francs CFA Saisis

(Remonter)

Ivoireland - Copyright © 2012 - 2024 Tous droits réservés.
Avertissement: Chaque membre est responsable de tout ce qu'il/elle poste ou télécharge sur Ivoireland.