Bienvenue, Visiteur: Créer un compte / SE CONNECTER! / Tendance / Récent / Nouveau
Date: Jeudi, 18 Juillet 2024 à 07:11 / Besoin d'aide

Yopougon: Un Apprenti "Gbaka" Tué Par Son Propre Véhicule Ce Lundi - Faits Divers - Ivoireland

Forum Ivoireland / Faits Divers / Yopougon: Un Apprenti "Gbaka" Tué Par Son Propre Véhicule Ce Lundi (40 Vues)

Un Gbaka Vire Dans Le Ravin À Yopougon Siporex: Des Vies En Danger / Yopougon: Un Gendarme Tue Un Chauffeur, Analyse Sur La Cohabitation Civile-Armée / Accident Dans Un Parc À Bétail: Un Policier Tué Et Plusieurs Blessés (2) (3) (4)

(1) Répondre (Descendre)

RomeoIvoire RomeoIvoire le 11 juin à 19:55

La matinée du lundi 10 juin 2024 a été marquée par un drame poignant à Yopougon-Sicogi, devant la Direction des impôts. Un apprenti de minicar, communément appelé « gbaka », a trouvé la mort dans des circonstances tragiques. Cet incident met en lumière les conditions dangereuses auxquelles sont souvent exposés les apprentis gbaka dans l’exercice de leurs fonctions quotidiennes.

Un Accident Foudroyant


Surnommé Cheney en raison de sa barbe teinte en jaune à la manière de l’artiste ivoirien du coupé-décalé Ariel Cheney, le jeune homme était bien connu dans le quartier. Ce matin-là, alors qu’il exerçait son métier habituel, un client l’a interpellé pour signaler un arrêt. Accroché à la portière de son véhicule, il a frappé pour indiquer l’arrêt au chauffeur avant de tenter de descendre pour récupérer le client.

Malheureusement, le bitume était encore mouillé par les pluies récentes, rendant le sol glissant. Les sandales de Cheney n’ont pas adhéré correctement au sol, ce qui l’a déséquilibré. Son vêtement s’est accroché à la portière, et avant qu’il ne puisse réagir, il a été projeté sous le véhicule en mouvement. Le pneu arrière du gbaka a écrasé sa tête, causant une mort instantanée. "La scène s’est déroulée très rapidement. Personne, ni même le chauffeur, ne pouvait faire autrement…", a raconté G.K., un témoin de la scène, encore sous le choc.

La tragédie s’est déroulée sous les yeux horrifiés de nombreux témoins. Un autre accident similaire a eu lieu le même matin près de l'église Saint André de Yopougon, où un apprenti est également tombé avec la portière de son véhicule, entraînant une situation tout aussi dramatique. Les réactions de la communauté ont été immédiates, les syndicats des transporteurs déplorant les conditions précaires et dangereuses dans lesquelles les apprentis travaillent.

Cheney laisse derrière lui une famille en deuil. Père de trois enfants, des jumeaux de 5 ans et une petite fille, sa disparition est une lourde perte pour ses proches. Les syndicalistes présents sur les lieux ont exprimé leur consternation et ont appelé à une meilleure réglementation et à des conditions de travail plus sûres pour les apprentis gbaka.

Intervention des Autorités


Après le constat des faits par les éléments du commissariat du 16e arrondissement, les pompes funèbres ont transféré le corps de Cheney à la morgue. Cet incident a également suscité des réactions au sein de la communauté des transporteurs et des autorités locales, soulignant la nécessité de mesures de sécurité renforcées pour prévenir de tels drames à l’avenir.

Cet incident tragique met en lumière les réalités du métier d'apprenti gbaka. Ces jeunes hommes, souvent issus de milieux modestes, prennent des risques considérables pour gagner leur vie. Accrochés aux véhicules en mouvement, ils sont exposés à des dangers constants, qu’il s’agisse de chutes, d’accidents de la route ou de conditions climatiques défavorables. Les syndicats et les associations de défense des droits des travailleurs appellent à une réglementation stricte pour améliorer la sécurité et les conditions de travail de ces apprentis.

La mort de Cheney ne doit pas être en vain. Cet événement tragique doit servir de catalyseur pour des changements significatifs dans le secteur des transports en commun en Côte d'Ivoire. Les autorités doivent travailler en étroite collaboration avec les syndicats et les transporteurs pour mettre en place des mesures de sécurité robustes et assurer un environnement de travail plus sûr pour tous les travailleurs de ce secteur.

La disparition tragique de Cheney rappelle cruellement les dangers auxquels sont confrontés les apprentis gbaka chaque jour. Alors que la communauté de Yopougon pleure cette perte, une question demeure : quelles mesures concrètes seront prises pour améliorer la sécurité et les conditions de travail de ces jeunes travailleurs vulnérables et empêcher que de telles tragédies ne se reproduisent ?

(Commenter) (Signaler)

Image de Faits Divers. La matinée du lundi 10 juin 2024 a été marquée par un drame poignant à Yopougon-Sicogi, devant la Direction des impôts. Un apprenti de minicar, communément appelé « gbaka », a trouvé la mort dans des circonstances tragiques. Cet incident met en lumière les conditions dangereuses auxquelles sont souvent exposés les apprentis gbaka dans l’exercice de leurs fonctions quotidiennes. Un Accident Foudroyant Surnommé Cheney en raison de sa barbe teinte en jaune à la manière de l’artiste ivoirien du coupé-décalé Ariel Cheney, le jeune homme était bien connu dans le quartier. Ce matin-là, alors qu’il exerçait son métier habituel, un client l’a interpellé pour signaler un arrêt. Accroché à la portière de son véhicule, il a frappé pour indiquer l’arrêt au chauffeur avant de tenter de descendre pour récupérer le client. Malheureusement, le bitume était encore mouillé par les pluies récentes, rendant le sol glissant. Les sandales de Cheney n’ont pas adhéré correctement au sol, ce qui l’a déséquilibré. Son vêtement s’est accroché à la portière, et avant qu’il ne puisse réagir, il a été projeté sous le véhicule en mouvement. Le pneu arrière du gbaka a écrasé sa tête, causant une mort instantanée. "La scène s’est déroulée très rapidement. Personne, ni même le chauffeur, ne pouvait faire autrement…", a raconté G.K., un témoin de la scène, encore sous le choc. La tragédie s’est déroulée sous les yeux horrifiés de nombreux témoins. Un autre accident similaire a eu lieu le même matin près de l'église Saint André de Yopougon, où un apprenti est également tombé avec la portière de son véhicule, entraînant une situation tout aussi dramatique. Les réactions de la communauté ont été immédiates, les syndicats des transporteurs déplorant les conditions précaires et dangereuses dans lesquelles les apprentis travaillent. Cheney laisse derrière lui une famille en deuil. Père de trois enfants, des jumeaux de 5 ans et une petite fille, sa disparition est une lourde perte pour ses proches. Les syndicalistes présents sur les lieux ont exprimé leur consternation et ont appelé à une meilleure réglementation et à des conditions de travail plus sûres pour les apprentis gbaka. Intervention des Autorités Après le constat des faits par les éléments du commissariat du 16e arrondissement, les pompes funèbres ont transféré le corps de Cheney à la morgue. Cet incident a également suscité des réactions au sein de la communauté des transporteurs et des autorités locales, soulignant la nécessité de mesures de sécurité renforcées pour prévenir de tels drames à l’avenir. Cet incident tragique met en lumière les réalités du métier d'apprenti gbaka. Ces jeunes hommes, souvent issus de milieux modestes, prennent des risques considérables pour gagner leur vie. Accrochés aux véhicules en mouvement, ils sont exposés à des dangers constants, qu’il s’agisse de chutes, d’accidents de la route ou de conditions climatiques défavorables. Les syndicats et les associations de défense des droits des travailleurs appellent à une réglementation stricte pour améliorer la sécurité et les conditions de travail de ces apprentis. La mort de Cheney ne doit pas être en vain. Cet événement tragique doit servir de catalyseur pour des changements significatifs dans le secteur des transports en commun en Côte d'Ivoire. Les autorités doivent travailler en étroite collaboration avec les syndicats et les transporteurs pour mettre en place des mesures de sécurité robustes et assurer un environnement de travail plus sûr pour tous les travailleurs de ce secteur. La disparition tragique de Cheney rappelle cruellement les dangers auxquels sont confrontés les apprentis gbaka chaque jour. Alors que la communauté de Yopougon pleure cette perte, une question demeure : quelles mesures concrètes seront prises pour améliorer la sécurité et les conditions de travail de ces jeunes travailleurs vulnérables et empêcher que de telles tragédies ne se reproduisent ?

(1) Répondre

Agent De Santé Tué À Sinfra: Ses Confrères Entament Une Marche De Protestation / Yopougon-Gesco: Deux Enfants Disparus Retrouvés Sans Vie Dans Une Voiture / Drame À Yopougon: Un Officier Supérieur Des Faci Se Tire Une Balle Dans La Tête

(Remonter)

Ivoireland - Copyright © 2012 - 2024 Tous droits réservés.
Avertissement: Chaque membre est responsable de tout ce qu'il/elle poste ou télécharge sur Ivoireland.